Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-45%
Le deal à ne pas rater :
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de lecture jusqu’à ...
18.56 € 33.99 €
Voir le deal

 

 Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase

Aller en bas 
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptySam 8 Nov 2008 - 19:57

Yon evenman ki pase 5 novanm pase kote yon bann ansyen anplwaye, sinekiris, ryen annafè dobedyans espwaris lavalas ak zanmi yo nan leve koken, kap greve, bloke lari anro pa monte anba pa desann. Yo bare rout Boudon ki mennen nan Primati ap reklamen tande byen 36 mwa salè.

Pou bann ti koken sayo ekolye ak senp pasan pa dwe sikile, yo bloke tout, pandan bon zanmi yo Sanba Boukmnan yon kwidam louch ki gen dosye sispèk pase pou moun de byen ak bon jan aklamasyon.Se yon peyi a lanvè kote manifestan prefere apwi atoufè olye bon pèp sitou pitit yo ti ekolye yo fose pran 2 pye yo. La polis bloke tou, sètoblije ranbouse chimen. Kite mele manifestan pou sekirite ti pèp pou prop tèt yo. Se sa wi se politizasyon peyi sa ak koken tout pwèl ki tonbe fè dezod


Mèt Beton (Les maîtres du béton)

Port-au-Prince, le 5 novembre.-Des individus se présentant comme employés et proches d'employés révoqués de la Téléco et de SMCRS ont pris le contrôle de la route de Bourdon le 5 novembre pour réclamer 36 mois d'arriérés de salaire.
Un mouvement de protestation qui a commencé vers 11 heures du matin au Bel Air pour aboutir devant le bureau du premier ministre à Bourdon.
Aucune présence policière n’était observée. Selon les responsables de la police la manifestation n’avait pas été autorisée. Cependant rien ne pouvait arrêter ces individus décidés à faire passer leur revendication. Direction Primature pour s’adresser à Mme Michèle Pierre-Louis. La circulation était complètement paralysée sur le parcours du groupe qui marchait au milieu de la chaussée.
Confusion au sein de la PNH : Faut-il les disperser ? Peut-on risquer qu’ils se retournent contre nous alors qu’ils sont encore calmes ? Qui donnera l’ordre ? Entre temps les manifestants avaient atteint leur cible : La Primature.
Cette fois les responsables ayant peut être appris que le premier ministre était absent du pays, ils décidèrent d’augmenter la pression. Des propos hostiles furent lancés à l’encontre du président de la république et du premier ministre.
Alors qu’on croyait qu’ils allaient rebrousser chemin, coup de théâtre : Tout le monde assis, assiette vide en main, au milieu d’un carrefour principal (Bourdon conduisant à Pétion Ville et à Delmas), paralysant complètement la circulation.
A la tête du groupe, Gassendy Brave. Aucun véhicule n’est autorisé à franchir le carrefour. Les enfants sortant de l’école doivent descendre des véhicules de transport public et aller à pied. Les véhicules privés sont forcés de rebrousser chemin. Visiteurs, membres du gouvernement pour avoir accès à la primature doivent laisser leur véhicule en dehors du périmètre contrôlé par les manifestants et marcher. Un seul véhicule est autorisé, plaque « Officiel ». A bord, Samba Boukman, numéro 2 de la CNDDR (Commission Nationale de Désarmement Démobilisation et Réinsertion) bien connu au Bel Air. Il fait signe aux manifestants et est acclamé. Le rideau de fer est levé, Samba peut passer mais personne d’autre, même pas la police.
Trop c’est trop, une patrouille du Corps d’Intervention et de Maintien de l’ordre (CIMO) arrive sur les lieux et disperse les manifestants. Ces derniers déclarent par contre qu’ils avaient eux-mêmes décidé de mettre fin à leur mouvement, donnant rendez vous pour la semaine prochaine.
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_sitin_final
Les manifestants assis au carrefour conduisant au bureau du Premier Ministre, à Pétion Ville et à Delmas. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_femmevehicule_final
Un manifestant menace une femme qui tente de passer le périmètre interdit. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_vehpolice_final
Pas de passage pour les véhicules de la police disent les manifestants. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_ecoliers_final
Les écoliers sortant de l'école, sont forcés de descendre des véhicules de transport en commun pour continuer à pied. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_sambavehicule_final
Un véhicule portant une plaque "Officiel", est autorisé à franchir. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alerthaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_samba_final
Samba Boukman à bord du véhicule autorisé sourit aux manifestants. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_sambaacclame_final
Le rideau de fer est levé, Samba Boukman est acclamé à son passage. (Photo:Dieu Nalio
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_apied_final
Autres membres du gouvernement et visiteurs obligés de laisser leur véhicule pour accéder à pied à la Primature. (Photo:Dieu nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_regardimpuissant_final
Les policers assistent impuissants au spectacle. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alerthaïti/5 novembre 2008
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptySam 8 Nov 2008 - 20:27

Tankou youn ti bononm te dim youn fwa lè nap byen manje poul mouri nan peyi etranje nou pa ka rantre bouch nou nan manifestatyon moun ke grangou kloroks la ap devore trip yo non. Menm doktè an grev nan peyi ya tandiske Preval jwen lajan pou li ap gaspiye nan vye reyinyon francofou. Doktè pa touche epi li ap bay diplomat bonus .se youn gang ki pran pouvwa pou yo ka rich sou do pep la.Alor youn moun ki ap bwè bon jan diven enpote manje bon jan gwo biftek (lol) ou paka kritike sa ki nan lanfer ya.

Sim te an ayiti map travay epi mwen pa ka touche poum ba pitit mwen manje ,mon chè se pa sikilatyon selman mwen tap bloke.Fok rey gran manjè yo fini an ayiti , se swa gato a separe ant tout ayisyen ou byen janl pase li pase.Se fout twop a tor ak san konsyans sa yo.Preval se youn gwo met dam.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptySam 8 Nov 2008 - 20:36

Se byen greve, men mande saki posib pou genyen tou. Lè yo flanke w nan yon djob se pou alejans politik. San vreman bezwen ak konkou toujou panse lè gen netwaj yap pase pran w. Ke w rele anmwe, yo flanke w deyo nèt.

E sayo ki pa gen parenn yo, ki pa gen bon bakop ki moun kap defann yo. E byen ke tout fout yon GNB nan bounda Preval menm jan pou Aristid. Apre se moun tankou w kap vinn di yo pa gen dwa jete prezidan konstitisyonèl. Se konsekan ak tout sa nap di tou.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptySam 8 Nov 2008 - 20:54

Rico

Fok nou antann nou sou bagay ranverse gouvenman an.mwen pa janm di pou ayisyen tolere delenkan ,volè,inkonpetan non.Mwen di nan ka Aristide la se "haute cour de jusitice ." la ki te pou jije li.paske pou mwen se konsa sa dwe fet nan tout lot peyi ;petet se paske mwen pat konnen sa ki te ap pase ;

ou pibliye youn dokiman kote yo di ke Aristide te volo lajan teleco, pipo li menm pibliye youn lot dokiman kote yo di se manti,alor se Sena kite pou fè anket pou konnen si presidan koupab ou pa koupab.

Lè mwen di fok ayisyen respekte manda Presidan sa pa vle di ke mwen dakor pou nenpot sendenden fè nenpot bagay nan peyi ya.Fok chak ayisyen pran responsabilite yo.Si map dirije youn konpayi mwen reponsab bon jan administratyon konpayi yan. Si youn presidan ap plede voye youn paket moun nan konpayi ki pa itil anyen fok mwen di li non sa paka fet.Si li persite e byen fok mwen genyen kouraj pou mwen denonse li an la press e si le fo fok mwen demisyone.Pwoblem anpil swa disan teknokrat ayisyen yo se youn paket souflantyou ki prefere ap volor ak presidan yo o lye yo asime responsabilite yo.Si nou pa genyen kouraj paske youn presidan mete nou nan youn plas pou nou demisyone lè nou wè li se vagabon e byen ap toujou genyen presidan volo nan peyi ya.
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptySam 8 Nov 2008 - 21:02

Rico a écrit:
Yon evenman ki pase 5 novanm pase kote yon bann ansyen anplwaye, sinekiris, ryen annafè dobedyans espwaris lavalas ak zanmi yo nan leve koken, kap greve, bloke lari anro pa monte anba pa desann. Yo bare rout Boudon ki mennen nan Primati ap reklamen tande byen 36 mwa salè.

Pou bann ti koken sayo ekolye ak senp pasan pa dwe sikile, yo bloke tout, pandan bon zanmi yo Sanba Boukmnan yon kwidam louch ki gen dosye sispèk pase pou moun de byen ak bon jan aklamasyon.Se yon peyi a lanvè kote manifestan prefere apwi atoufè olye bon pèp sitou pitit yo ti ekolye yo fose pran 2 pye yo. La polis bloke tou, sètoblije ranbouse chimen. Kite mele manifestan pou sekirite ti pèp pou prop tèt yo. Se sa wi se politizasyon peyi sa ak koken tout pwèl ki tonbe fè dezod


Mèt Beton (Les maîtres du béton)

Port-au-Prince, le 5 novembre.-Des individus se présentant comme employés et proches d'employés révoqués de la Téléco et de SMCRS ont pris le contrôle de la route de Bourdon le 5 novembre pour réclamer 36 mois d'arriérés de salaire.
Un mouvement de protestation qui a commencé vers 11 heures du matin au Bel Air pour aboutir devant le bureau du premier ministre à Bourdon.
Aucune présence policière n’était observée. Selon les responsables de la police la manifestation n’avait pas été autorisée. Cependant rien ne pouvait arrêter ces individus décidés à faire passer leur revendication. Direction Primature pour s’adresser à Mme Michèle Pierre-Louis. La circulation était complètement paralysée sur le parcours du groupe qui marchait au milieu de la chaussée.
Confusion au sein de la PNH : Faut-il les disperser ? Peut-on risquer qu’ils se retournent contre nous alors qu’ils sont encore calmes ? Qui donnera l’ordre ? Entre temps les manifestants avaient atteint leur cible : La Primature.
Cette fois les responsables ayant peut être appris que le premier ministre était absent du pays, ils décidèrent d’augmenter la pression. Des propos hostiles furent lancés à l’encontre du président de la république et du premier ministre.
Alors qu’on croyait qu’ils allaient rebrousser chemin, coup de théâtre : Tout le monde assis, assiette vide en main, au milieu d’un carrefour principal (Bourdon conduisant à Pétion Ville et à Delmas), paralysant complètement la circulation.
A la tête du groupe, Gassendy Brave. Aucun véhicule n’est autorisé à franchir le carrefour. Les enfants sortant de l’école doivent descendre des véhicules de transport public et aller à pied. Les véhicules privés sont forcés de rebrousser chemin. Visiteurs, membres du gouvernement pour avoir accès à la primature doivent laisser leur véhicule en dehors du périmètre contrôlé par les manifestants et marcher. Un seul véhicule est autorisé, plaque « Officiel ». A bord, Samba Boukman, numéro 2 de la CNDDR (Commission Nationale de Désarmement Démobilisation et Réinsertion) bien connu au Bel Air. Il fait signe aux manifestants et est acclamé. Le rideau de fer est levé, Samba peut passer mais personne d’autre, même pas la police.
Trop c’est trop, une patrouille du Corps d’Intervention et de Maintien de l’ordre (CIMO) arrive sur les lieux et disperse les manifestants. Ces derniers déclarent par contre qu’ils avaient eux-mêmes décidé de mettre fin à leur mouvement, donnant rendez vous pour la semaine prochaine.
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_sitin_final
Les manifestants assis au carrefour conduisant au bureau du Premier Ministre, à Pétion Ville et à Delmas. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_femmevehicule_final
Un manifestant menace une femme qui tente de passer le périmètre interdit. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_vehpolice_final
Pas de passage pour les véhicules de la police disent les manifestants. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_ecoliers_final
Les écoliers sortant de l'école, sont forcés de descendre des véhicules de transport en commun pour continuer à pied. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_sambavehicule_final
Un véhicule portant une plaque "Officiel", est autorisé à franchir. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alerthaïti/5 novembre 2008)
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_samba_final
Samba Boukman à bord du véhicule autorisé sourit aux manifestants. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_sambaacclame_final
Le rideau de fer est levé, Samba Boukman est acclamé à son passage. (Photo:Dieu Nalio
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_apied_final
Autres membres du gouvernement et visiteurs obligés de laisser leur véhicule pour accéder à pied à la Primature. (Photo:Dieu nalio Chéry/Alertehaïti/5 novembre 2008
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifteleco5nov_regardimpuissant_final
Les policers assistent impuissants au spectacle. (Photo:Dieu Nalio Chéry/Alerthaïti/5 novembre 2008

RIKO SE YON VATERYEN,LA PRAN LADOUDOUS KOTE LI YE A.SE WOCH NAN DLO LIYE
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptyLun 10 Nov 2008 - 3:39

Retro

Désignation de

Samba Boukman

au sein de

la CNDDR

Le gouvernement haïtien a mis en

place une Commission Nationale

de Désarmement, de Démantèlement

et de Réinsertion (CNDDR). Parmi ses

membres, le dénommé Jean Baptiste

JEAN PHILIPPE, alias Samba Boukman

représente la Présidence dans

cette Commission. Rappelons que

Samba Boukman est l’ancien porteparole

de
l’Opération Bagdad [size=9][size=16]qui a

endeuillé la population haïtienne avec

un bilan très lourd : au moins 1939

personnes assassinées dont 108 policiers,

10 casques bleus et 4 journalistes,

287 femmes violées, 500 personnes

kidnappées, 1241 véhicules volés.

La présence de l’ancien

porte-parole de l’Opération Bagdad

dans cette commission symbolise une

garantie officielle pour les chefs de

gangs, une insulte à la mémoire des

victimes, une gifle aux nombreuses

femmes violées et une preuve d’immoralité

dans la gestion des affaires publiques.

http://www.rnddh.org/IMG/pdf/Indicateur_des_Droits_Humains_N o_4.pdf

Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptyJeu 13 Nov 2008 - 18:22

<TABLE borderColor=#ebebf3 cellSpacing=1 cellPadding=1 width=142 align=center>

<TR>
<td width=146 height=95>
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifestation
</TD></TR></TABLE>

La police met fin brutalement à la manifestation des Employés Révoqués de la Teleco et du SMCRS

2008-11-13

La police a mis fin vers midi ce 13 novembre à la manifestation des Employés Révoqués de la Teleco et du SMCRS réclamant 36 mois d'arriérés de salaire. Les policers ont fait usage de Gaz Lacrymogège pour disperser les manifestants rassemblés devant le ministère des Finances.


Finalman yo bay mèt beton yo, asosye Samba Bouman SAYO MERITE
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptyVen 14 Nov 2008 - 1:02

Rico a écrit:
<TABLE borderColor=#ebebf3 cellSpacing=1 cellPadding=1 width=142 align=center>

<TR>
<td width=146 height=95>
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Manifestation

</TD></TR></TABLE>

La police met fin brutalement à la manifestation des Employés Révoqués de la Teleco et du SMCRS

2008-11-13

La police a mis fin vers midi ce 13 novembre à la manifestation des Employés Révoqués de la Teleco et du SMCRS réclamant 36 mois d'arriérés de salaire. Les policers ont fait usage de Gaz Lacrymogège pour disperser les manifestants rassemblés devant le ministère des Finances.



Finalman yo bay mèt beton yo, asosye Samba Bouman SAYO MERITE


BAT CHEN AN TANN MET LI!!!!!LE PEP LA MOUTE CHWAL LI PA BAL MOVE NON....
Revenir en haut Aller en bas
Sasaye
Super Star
Super Star
Sasaye

Masculin
Nombre de messages : 8252
Localisation : Canada
Opinion politique : Indépendance totale
Loisirs : Arts et Musique, Pale Ayisien
Date d'inscription : 03/03/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Maestro

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptyVen 14 Nov 2008 - 2:29

Yon kote n ap denonse movèz jerans, magouy sèten moun lan gouvènman, derapaj nèg e vyolasyon konstitisyon epi mankman ak vyolasyon kont demokrasi.

Yon lôt kote, n ap mande pou mete moun anba kôd, kraze bounda yo, voye gaz lakrimojèn lan mouvman represyon.

De atitid sayo pa kapab mache ansanm.

Lan yon demokrasi
-moun gen dwa manifeste depi w pa kraze brize.
-la polis pa gen dwa bay moun sayo gaz, kokomakak ak lot britalite,
-noumenm se pou nou konbat tout britalite lapolis oubyen gouvenman.

Nou pa kapab ap bat bravo e di yo merite sa.
Demokrasi pa mande sa.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase EmptyVen 14 Nov 2008 - 3:33

Sasaye a écrit:
Yon kote n ap denonse movèz jerans, magouy sèten moun lan gouvènman, derapaj nèg e vyolasyon konstitisyon epi mankman ak vyolasyon kont demokrasi.

Yon lôt kote, n ap mande pou mete moun anba kôd, kraze bounda yo, voye gaz lakrimojèn lan mouvman represyon.

De atitid sayo pa kapab mache ansanm.

Lan yon demokrasi
-moun gen dwa manifeste depi w pa kraze brize.
-la polis pa gen dwa bay moun sayo gaz, kokomakak ak lot britalite,
-noumenm se pou nou konbat tout britalite lapolis oubyen gouvenman.

Nou pa kapab ap bat bravo e di yo merite sa.
Demokrasi pa mande sa.

Kanpe la Sasaye se pa ditou saki rive la. Mesye sinekiris lavalas te lage nan biro leta san yo pa gen vreman yon travay fiks ou konpetans. Nan netwyaj yo ale avek yon prim separasyon. Koulyè yo mande retounen , peye salè depi yo sou beton.

Yo bloke tout lari nan fè dezod, anpeche menm ekolye sikile nan otobis eskolè. Yo manifèste san pèmi, o pwen se mèt beton yo rele. MENM NAN MONREYAL SAN PÈMI WAP PRAN BON KOKOK MAKAK NAN FÈ DEZOD.Alos ke yo rantre sou perol Fondasyon ki plen laja leta nan men li, separe ak zway sayo. Twop sou do leta ki dwe regle lot zafè ak lajan peyi sa. Si yo pa rete nan rol yo se bayo sayo merite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty
MessageSujet: Re: Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase   Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayiti koman manifestan pran beton mete ekolye an otaj men lese Boukman pase
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: