Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Li lè pou yo fou nèg sa yo anba kòd.

Aller en bas 
AuteurMessage
obsèvatè
Star
Star


Masculin
Nombre de messages : 200
Localisation : la nature
Opinion politique : ....
Loisirs : ....
Date d'inscription : 18/06/2007

Feuille de personnage
Jeu de rôle:

Li lè pou yo fou nèg sa yo anba kòd. Empty
MessageSujet: Li lè pou yo fou nèg sa yo anba kòd.   Li lè pou yo fou nèg sa yo anba kòd. EmptySam 31 Jan 2009 - 9:32

Citation :
Elections : Au tour de David Chéry d’être candidat !

L’ALAH
de Reynold Georges offre sa bannière au patron de Coeurs Unis qui
estime n’avoir pas grand’chose à se reprocher six ans après la faillite
spectaculaire des coopératives

mercredi 28 janvier 2009,
Le PDG de Cœurs Unis, l’une des coopératives financières accusées
d’implication dans une vaste escroquerie ayant ruiné des milliers de
sociétaires en 2003, a annoncé officiellement mercredi sa candidature
aux sénatoriales partielles du 19 avril.
M. Chéry brigue le siège vacant de l’Ouest sous les
couleurs de l’Alliance pour l’avancement et la libération d’Haïti
(ALAH) de Me Reynold Georges. Ce dernier a été présenté comme un
conseiller qui doit aider le candidat à remporter les élections.

Le candidat, qui soutient s’être présenté dans la
course pour répondre aux appels incessants d’organisations de Cité
Soleil, de Léogâne et d’autres régions du pays, assure avoir pu obtenir
toutes les pièces nécessaires à son inscription. David Chéry indique
également qu’il a exercé un recours en cassation contre une décision
judiciaire, ce qui l’autorise à prendre part aux prochaines
compétitions électorales.


Il avait été récemment condamné à verser, en dommages
et intérêts, plusieurs centaines de millions de gourdes à des
sociétaires de Cœurs Unis dont l’épargne avait disparu dans des
conditions jamais élucidées.


Comme bien d’autres coopératives telles Cadec et CEI
qui s’étaient emparées de l’épargne populaire, avec l’appui tacite du
gouvernement Lavalas d’alors, Cœurs Unis offrait allègrement en
2002-2003 des taux d’intérêt mensuels de 10 à 12% jusqu’à
l’effondrement total du système basé sur une gigantesque fraude
pyramidale. spp/Radio Kiskeya


Citation :

Haïti-Elections
Le député Hugues Célestin conteste le choix de Moïse Jean Charles, accusé
de meurtre, comme candidat au Sénat de LESPWA dans le Nord


De nombreuses autres « candidatures inquiétantes » pour le scrutin du 19 avril 2009
vendredi 30 janvier 2009,

Ledéputé de Limonade/Quartier Morin (Nord), Hugues Célestin, est parti en
guerre jeudi contre les dirigeants de la Plate-forme présidentielle
LESPWA sous la bannière de laquelle il a été élu en 2006, en raison du
choix par cette dernière de M. Moïse Jean Charles comme candidat au
Sénat dans le Nord.

« Il n’est un secret pour personne que Moïse Jean
Charles est accusé de meurtre sur la personne du nommé Guitz Adrien
Salvant (alias) Guy », a déclaré le parlementaire. Ce crime a été
perpétré dans le Nord le 15 février 2004, a-t-il précisé, ajoutant que
la famille du défunt a formellement porté plainte contre Jean Charles.

Hugues Célestin déclare ne pas comprendre comment
LESPWA a pu faire un pareil choix. Il dit avoir soulevé la question
par-devant l’opinion publique dans le souci de réclamer beaucoup plus
de moralité en politique en Haïti.

De nombreux autres candidatures pour les élections du
19 avril pour le renouvellement du tiers du Sénat ont soulevé des
commentaires comparables dans divers milieux en Haïti. La liste de
candidats soumise par Fanmi lavalas (parti de l’ancien président Jean
Bertrand Aristide) est à ce titre particulièrement critiquée. On y
retrouve des ex-parlementaires et hauts fonctionnaires accusés d’avoir
pris une part active dans des activités criminelles et contre lesquels
des actions en justice demeurent pendantes. On cite les cas des anciens
députés Amanus Mayette (Artibonite) et Nahoum Marcellus dans le Nord ;
de l’ancien délégué Jacques Mathelier dans le Sud et de ceux de
l’ex-maire Serge Gaspard de Miragoâne et de l’ancien ministre de
l’intérieur de Jean Bertrand Aristide en 2004, Jocelerme Privert, dans
les Nippes.

Une autre candidature, celle du responsable de la
coopérative Cœurs Unis, David Chéry, a provoqué une véritable levée de
bouclier dans le secteur des sociétaires des coopératives qui avaient
fait faillite en 2003-2004, ruinant des milliers de personnes qui y
avaient placé des fonds, attirées par de mirobolants taux d’intérêt.
Les associations de sociétaires victimes soutiennent que David Chéry
est sous le coup d’un jugement judiciaire. Elles s’interrogent de ce
fait sur la légalité des documents qu’il a pu se procurer pour
soumettre sa candidature au Conseil Electoral Provisoire.

Citation :
Haiti-USA -Elections: Un homme recherché pour narcotrafic se porte candidat au Sénat, s’étonne le Miami Herald

Posté le 30 janvier 2009

Un homme recherché pour narcotrafic se porte candidat au Sénat haïtien,
titre un article du Miami Herald, le quotidien américain qui s’étonne
que la candidature de Guy Philippe ait été acceptée.

«Le Sénat haïtien reçoit la candidature d’un homme recherché», «un
ancien rebelle poursuivi pour narcotrafic concourt pour un siège au
Sénat», sont les titre et sous-titre d’un article du Miami Herald
datant du 29 janvier 2009, rédigé par les journaliste Jacqueline
Charles et Jay Weaver et posté sur le site www.miamiherald.com. Comment mener campagne pour le parlement haïtien lorsque vous êtes l’un
des hommes les plus recherchés par les Etats-Unis ? s’interrogent les
auteurs de l’article. Eh bien, Guy Philippe – sur qui pèsent des charges pour narcotrafic –
pourra bientôt fournir la réponse, indiquent les journalistes du Miami
Herald. M. Philippe, s’étonne le Miami Herald, était escorté par des officiers
de la Police nationale d’Haïti lorsqu’il était allé soumettre sa
candidature au Sénat dans la ville de Jérémie, au Sud-Ouest du pays. Guy Philippe, étiqueté «Wanted» par l’administration américaine, est
désormais parmi les 105 candidates concourrant pour les 12 sièges au
Sénat lors des élections du 19 avril, élections en partie financées par
les Etats-Unis, à hauteur de 4 millions de dollars. Au cours des deux dernières années, poursuit le Miami Herald, des
agents de la DEA (Drug Enforcement Administration) avaient tenté de
mettre la main sur Guy Philippe pour le traduire en justice aux
Etats-Unis. Mais les deux tentatives pour arrêter l’ancien officier
chez lui dans le sud du pays avaient échoué. Guy Philippe, l’un des tombeurs du Président Aristide en 2004, poursuit
le quotidien américain, est recherché par les autorités américaines
depuis le 22 novembre 2005 pour implication dans le narcotrafic et
blanchiment d’argent. L’ancien candidat à la présidence en 2006 a
toujours clamé son innocence et sa candidature n’est pas jusqu’ici
contestée en Haïti. Des observateurs avancent que certains candidats au Sénat ayant un
lourd passé ou un casier judiciaire cherchent, en se faisant élire, à
bénéficier de l’immunité parlementaire afin d’échapper à la justice. La dernière candidature en date est celle de David Chéry, le PDG de
Cœurs Unis, l’une des coopératives financières accusées d’implication
dans une vaste escroquerie ayant ruiné des milliers de sociétaires en
2003, souligne radio Kiskeya. Ce dernier, se présentant sous la bannière de l’ALAH, le parti de
Reynold George, estime aujourd’hui n’avoir pas grand’chose à se
reprocher six ans après la faillite spectaculaire des coopératives.
Toutefois sa candidature est déjà contestée par des victimes des
coopératives. Mercredi dernier, Stanley Lucas de Washington Democracy Project mettait
en garde contre la candidature de certaines personnes recherchées pour
implication dans le narcotrafic ou ayant pris part à des actes de
violence. Il a même cité des noms comme celui d’Amanus Mayette ou de
Nahoum Marcellus. «Il ne faut plus accepter la candidature de n’importe qui au Sénat », a
lancé M Lucas. Il en va de la crédibilité des élections du 19 avril. Rappelons que les élections sont financées par la communauté
internationale, y compris les Etats-Unis, qui fournit 75% du montant
alloué à la réalisation de ces joutes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Li lè pou yo fou nèg sa yo anba kòd.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: