Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -46%
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec ...
Voir le deal
37 €

 

 Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyMer 18 Mar 2009 - 20:53

Stanley Lucas: www.solutionshaiti. blogspot. com

Les citoyens d'Haiti vivent dans la misere et leur situation risque de s'empirer. Pourtant Aristide a en main plus de US$350 millions vole a l'etat Haitien. Pendant neuf ans Aristide a siffone les caisses de l'etat Haitien. Il a commence avec les cheques de Taiwan en 1990 qu'il deposait sur ses comptes personnels.

Il a continue avec les petits projets de la presidence. Aristide a totalement prit gout a l'argent quand le gouvernement Bush pere lui a permis en 1992 de tirer des comptes de la teleco aux Etats Unis. En deux ans, 1992-94 vivant dans le luxe de Washington Aristide a siffone US$80 millions des fonds de l'etat Haitien, pour etre plus precis des comptes de la teleco aux Etats Unis. Il n'a jamais rendu des comptes pour ces fonds detournes.

A son retour au pays Aristide va opere la plus grande operation criminelle de detournement des fonds de l'etat de l'histoire d'Haiti. Il utilisera les chimeres du syndicat de la teleco pour detruire les cables, les equipements et sabote les services de cette institution. Sans consulter le parlement, le cabinet ministeriel, sans loi, avec la complicite des directeurs generaux de la teleco et du conatel nommes par lui Aristide transferera le trafique international vers des compagnies bidon cree par lui et sa femme. Objectif, detournemt des revenus de la teleco vers ses comptes personnels et celui de ses amis.

Les compagnies les plus connus sont FUSION TELECOM, IDT, COMCEL, DIGITEC. Au cours de ces operations des millions de dollars seront detourbes de l'etat Haitien en faveur d'Aristide et consorts. Plusieurs grands barons du regime auront acces a la vache a lait a travers d'autres compagnies. Les plus connues sont: UNIPLEX TELECOM TECHNOLOGIES, MOUNT SALEM COMMUNICATIONS GROUP, GLOBO, TERRA COMMUNICATIONS GROUP/WECOM. La plupart de ces compagnies payaient Aristide sur chaque minute de telephone utilise. Aristide s'enrichissait avec des personnages externes le plus connu est le depute republicain du New Jersey James Coulter qui a ete comdamne par le FCC. Une journaliste liberale des Etats Unis a enquete sur la question pour plus de details cliquez ici: http://thekomisarsc oop.com/category /offshore/ haiti/ Je vous invite a lire aussi deux articles sur la teleco que je reproduis plus bas pour vous: a. ranmasse b. du SOETEL

Aristide se servait de l'etat Haitien comme sa vache a lait. Toujours pour s'enrichir, en 2001 apres son retour illegal a la presidence pour continuer son enrichissement, Aristide s'assura que le montant du budget de la presidence etait superieur a celui du gouvernement. Les ministres et les ressources disponibles de l'etat travaillaient pour les interets personnels d'Aristide. Aristide creait du coup une classe de proches et fideles millionaires corrompus, les grands mangeurs, pendant que le pays plongeait dans la pauvrete.

Avec ses amis du secteur prive Haitien, le Groupe de Bourdon, et quelques mercenaires etrangers des deals personnels et illegaux les rendaient plus riches. Le marche noir etait sous leur controle. Ils avaient le monopole de l'emsemble des produits alimentaires tout en devenant les champions de l'anarque. Toutes les compagnies operant en Haiti etaient directement ou indirectement l'objet de chantage inclut les compagnies aeriennes.

Tout ceci pour vous dire qu'Aristide a vole US$350 millions de l'etat Haitien. Le rapport incomplet du senateur Paul Denis sur la corruption a etabli les detournements. Au nom de ceux qui sont dans la misere, le grangou klowox nous devons nous battre pour recuperer l'argent du peuple vole. Je me demande pourquoi le forum citoyen n'entreprend pas au nom de la population des demarches pour recuperer ces fonds?
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyMer 18 Mar 2009 - 20:54

RANMASSE: «Le Palais National participait au sabotage des cables de la Teleco sous la première présidence de René Préval », dixit Jean Mabou Par Jean Monard Metellus - InfoHaiti.net (Port-au-Prince, HAITI)
La privatisation de la Téléco, on le sait, est presqu'incontournable. Le président René Préval s'y est engagé et il a confirmé le directeur général de cette boite, Michel Présumé à son poste pour travailler à cette fin, de concert avec le conseil de moderni-sation des entreprises publiques (CMEP). Le sujet fait débat dans l'o-pinion publique d'autant que l'Elec-tricité d'Etat d'Haïti n'est pas trop loin dans les plans de l'exécutif mais, le processus pourrait être différent car, seulement la production de l'énergie semble concernée. Alors, les réac-tions des responsables des syndi-cats de ces deux entreprises in-téressaient le public compte tenu des positions qu'ils avaient prises dans le passé sur le dossier de la privatisation. Donc, Jean Mabou, président du syndicat de la Téléco, Duckens Raphael et St-Félix Harry respectivement porte-parole et secrétaire général du syndicat de l'EDH étaient à l'honneur à RANMASE ce samedi sur Caraïbes F.M pour commenter ce fait d'actualité qui a mobilisé l'attention durant les deux semaines écoulées.
Le député Dorson Jean Beauvoir, président de la commission Education de la Chambre des députés qui participait également à l'émission a critiqué l'approche néo-libérale du pouvoir sur le sujet arguant qu'il s'explique mal la dichotomie dont a fait montre le président Préval dans sa dernière intervention sur la question. "René Préval rencontre Castro, Chavez et est ouvertement favorable aux idées sociales défendues par ces derniers alors qu'il est, parallèlement, le plus grand chantre de la privatisation dans la caraïbes", s'étonne le parlementaire qui va jusqu'à insinuer que le retour de l'homme au pouvoir s'explique sans doute par cet engagement sans faille en faveur de cette politique « anti-peuple de la communauté internationale ». Comme on le comprend, cette position est un appui de taille pour les syndicalistes, particulièrement Jean Mabou qui estime que le président René Préval aura des comptes à rendre à la nation pour les centaines de malheureux qu'il va abandonner sur le "béton". Le syndicaliste révèle que le pouvoir a tout fait pour réduire ces entreprises à la situation de "pot de chagrin" qui est la leur aujourd'hui.
"Sous la première présidence de René Préval, le syndicat avait pris des dispositions pour contrecarrer les actions des individus mal intentionnés qui s'avisaient de voler ou de saboter les cables, à notre grand étonnement, quand on s'est mis à la poursuite de plusieurs véhicules qui s'adonnaient à de telles pratiques, on s'est rendu compte qu'ils prenaient la direction du palais national..Alors, l'auditoire peut essayer de comprendre", déclare Jean Mabou. Harry St-Félix de l'EDH s'est demandé lui-même pourquoi les mesures de redressement qui ont été prises en faveur de la Banque Nationale de Crédit et qui l'ont rendue compétitive par rapport aux autres banques n'ont-elles pas été envisagées pour la Téleco ou l'EDH au lieu d'être déclarées des entreprises en faillite qu'il faut à tout prix privatiser. Duckens Raphael confie de son côté que la gestion catastrophique de l'EDH sous l'administration de Serge Raphael était montée à dessein, c'est-à-dire pour la conduire au stade où on en est aujourd'hui.
"Pourquoi par exemple,la direction n'a pas cherché à savoir qui sont à la base du détournement de plusieurs centaines de galon d'essence préposés à l'alimentation de la centrale thermique de Carrefour tous les jours ?", s'est interrogé M. Raphael. "Les employés de la Téleco sont d'accord pour partir en bloc et laisser l'entreprise à Michel Présumé et M. René Préval, seulement, ils doivent être dédommagés et recevoir l'argent de leur fonds de pension..Et je doute que les 6 millions évoqués par le président soient suffisants pour lui permettre de faire tout ça", conclut de son côté Jean Mabou, très amer contre le chef de L'Etat accusé de prendre position contre les éléments de la classe moyenne.

Pourquoi saper la TELECO pour la brader ?

C'est avec beaucoup d'indignation et d'appréhension que le SOETEL a assisté sur les chaines de télévision à un étalage de déclarations confuses, maladroites et contradictoires de la part du Directeur Général de la Téléco face à la commission TPTC du Sénat de la République. Pendant qu'il est encore temps, le SOETEL s'empresse de jeter un peu de lumière sur cet amalgame créé à dessein en vue d'orienter l'opinion publique sur des voies périlleuses.
Dans l'ensemble, le Directeur Général s'est clairement identifié comme étant en mission pour un investisseur stratégique dont l'identité n'est pas encore dévoilée. Son seul objectif avoué est de déblayer le terrain en chassant la plupart des employés avant l'arrivée de cet investisseur afin de réduire les dépenses de celui-ci dans le cadre de ce qui sera, éventuellement, un bradage depuis longtemps concocté au niveau du CMEP. A ce sujet, le SOETEL dénonce le fait qu'un ancien membre du Conseil de Modernisation des Entreprises Publiques (CMEP) soit actuellement Directeur Général de la Téléco et se déclare chargé de la mission d'exécuter des plans et des stratagèmes qu'il avait lui-même préparés lorsqu'il était au CMEP. Ce qui explique son intransigeance, son absence d'ouverture, son refus de tout dialogue, son rejet de toute critique.
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyMer 18 Mar 2009 - 20:54

1. Existe-t-il un programme de réforme ?
Il est tout-à-fait aberrant de parler d'un programme de réforme organisationnel d'une entreprise de la taille de la Téléco, alors qu'en même temps on annonce sa « Privatisation » comme imminente et inéluctable. En effet, cette réorganisation qui ne peut se faire en claquant les doigts, s'étalerait sur plusieurs années. Elle serait, tout de suite, remise en question par la firme qui prendrait le contrôle de l'entreprise au moment de la « Privatisation ». De plus, cette réforme ne saurait refléter les orientations commerciales de ce nouvel acquéreur, à moins que son concepteur soit déjà au parfum et au fin fond des objectifs et des méthodes de travail de ce dernier.

D'autre part, toute réforme a un coût que l'Entreprise doit pouvoir supporter. Or, le Directeur Général clame haut et fort que celle-ci est quasiment en faillite ( ce qu'il doit prouver). Comment donc financer cette réforme alors qu'aucun investissement n'est fait pour réparer les lignes en panne et pour offrir un service de qualité acceptable aux clients qui restent encore fidèles à l'entreprise ?

Le SOETEL attire l'attention de tout un chacun sur le fait, non moins éloquent, que le Directeur Général n'a fourni aucun détail sur ce fameux « Plan de réforme ». Le SOETEL invite les membres de la Commission Sénatoriale TPTC à s'enquérir auprès du Président de Conseil d'Administration de la TELECO de la teneur de ce plan de réforme ou du moins sur l'existence d'un tel document dont seul le Directeur Général semble en connaître le contenu. Malheureusement, c'est au nom de cette réforme, de cette « nouvelle Téléco » que les employés sont menacés d'une vague de révocations massives ou de mise à la retraite anticipée.

Il est bruit que la Direction Générale aurait engagé une firme locale afin de dresser un bilan de la situation de la Téléco. Ce rapport a-t-il été remis ? Quel a été le coût de cette étude ? Avec qui ces experts-conseillers ont-ils travaillé ? Ces questionnements sont importants. La commission sénatoriale devrait enquêter sur les résultats d'Audits réalisées par des firmes tant locales qu'étrangères, au cours des quatre dernières années, sur la somme d'argent dépensée au nom de la réforme, sur le nombre de révocations illégales faites au nom de la « Restructuration » alors qu'aucun plan cohérent n'a jamais été mis sur papier.

Aussi, le SOETEL dénonce-t-il ce plan de réforme comme un canular, de la poudre jetée, sciemment, aux yeux de tous afin de masquer les vrais mobiles, la malveillance et la méchanceté de ceux qui ne veulent que brader l'entreprise et sacrifier ses ressources humaines.

Alors que l'entreprise perd ses parts de marché ; Alors que le SOETEL a apporté son soutien à un programme minimal d'investissement préparé par les cadres de l'institution dans un effort de consolidation des infrastructures techniques, le Directeur Général n'a fait que plonger l'entreprise dans l'instabilité et le découragement dans le but de porter l'estocade et de céder l'institution ainsi dévalorisée à un acquéreur. Le SOETEL dit non à tout cela, et pense que La réforme ne peut se résumer en une campagne de dévalorisation et de dénigrement des ressources humaines de l'entreprise et en des mises à pied. Le SOETEL ainsi que les cadres de l'entreprise ont fait des propositions de remise à niveau générale qui contribuerait à rehausser l'image de la TEELCO et à lui donner de la valeur.

2. Quels sont les mobiles véritables des révocations prévues ?
Sur ce point très sensible, l'incohérence des menées des Dirigeants est patente. Alors même, qu'il a engagé le « Groupe Croissance » pour lui préparer un document sur la réorganisation de l'entreprise, alors même que les contours de cette réorganisation ne sont ni fixés, ni connus, ni discutés, le Directeur Général se lance tête baissée dans l'exécution de sa seule vraie mission : la révocation des employés. Il semble s'engager dans une course contre la montre pour immoler le plus d'employés au moindre coût possible.

Le SOETEL ne conteste pas la réforme de l'institution, mais exige que le plan soit connu et débattu.
Le SOETEL refuse que les employés soient révoqués et que les mesures d'accompagnement soient indexées aux moyens actuels de l'entreprise qui sont bien maigres par rapport à son potentiel que les investisseurs convoitent. Pourquoi le Directeur Général ne veut-il pas publier le bilan et l'état d'exploitation de la compagnie ?

Le SOETEL veut que le dédommagement des employés soit pris en compte à l'intérieur du « Programme de Privatisation », car il est antinational et apatride de vouloir protéger à tout prix et aussi outrancièrement, les intérêts d'un futur acquéreur au détriment des travailleurs haïtiens qui ont donné leur vie à la TELECO et qui ne sont pas responsables de la mauvaise gestion de l'entreprise. Où sont passées les dettes de l'administration publique ( plus de 330 millions de gourdes); du Palais national (plus de 90 millions de gourdes); de la Haitel (plus de 14.5 millions de dollars U.S + 5% de son chiffre d'affaire annuel des huit dernières années, pour l'utilisation de la fréquence 1.9GHERTZ de la TELECO. Notons que cette fréquence, pour faire du CDMA, à été accordée sur le premier gouvernement Préval-Alexis. ). On aurait pu permettre à la TELECO de faire du CDMA. Où sont passés les 70 millions de dollars U.S de la réserve stratégique de la TELECO utilisés par le gouvernement Aristide- Préval. A-t-on déjà oublié que le réseau de transmission de la PNH A été construit avec l'argent de la TELECO ?

Où sont passés les revenus générés par les appels internationaux ?
Le SOETEL estime que, si pendant ces dernières années le service anti-fraude de la TELECO a pu découvrir que le bastion du bypassing, qui rapportait illégalement des milliers de dollars US mensuellement à certains de nos dirigeants et membres de notre soit disant élite économique, était au Palais national et aux environs du parc industriel, ce n'est pas une raison de vouer une haine implacable aux employés de la TELECO. Si lorsque ce même service courrait après les saboteurs de câbles et équipements de la compagnie, ils se réfugiaient au Palais national, les employés ne doivent pas payer pour cela. Quand c'est le coeur seulement qui reste à gauche, le capitalisme n'est plus un péché mortel.
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyMer 18 Mar 2009 - 20:55

LE SOETEL rejette toute tentative de calculer une « Prime de séparation » qui lèse les intérêts des ouvriers et employés de la TELECO , afin de favoriser une quelconque Multinationale qui viendra racheter l'entreprise ainsi libérée de ses charges sociales.

Le SOETEL exige le respect des cadres et des employés. Le Directeur Général, par ses déclarations intempestives, montre son non-respect pour les institutions étatiques nationales en affirmant, dans ses critiques de l'organisation interne de la TELECO, que celui-ci est «comme un Ministère ».
Le SOETEL se fait le devoir d'attirer l'attention de l'opinion publique sur le fait que, lors des rencontres, avec les syndicats au Palais national, relatives à la constitution, le président de la République, Monsieur René Préval, leur avait affirmé qu'il allait toujours consulter les syndicats avant de prendre des décisions les concernant et que ceux qu'il nomme aux différents postes doivent suivre le même exemple. Le SOETEL se demande pourquoi le Directeur Général de la TELECO s'acharne-t-il comme un apprenti dictateur à prendre unilatéralement des décisions concernant la vie des employés dans le cadre de la privatisation, alors que, légalement, il n'en a pas ce droit ? Pourquoi refuse t'on de consulter le CMEP sur ce dossier pour lequel il a été créé ?(réf. Le Moniteur numéro 75A du jeudi 10 octobre 1996) Pourquoi cette approche discriminatoire concernant la TELECO ? Pourquoi ne veut-on pas négocier les conditions de départ de ses ouvriers et employés ?

3. Un faux problème de Privatisation
Le SOETEL a depuis longtemps fixé sa position quant à la modification de la répartition du capital de l'entreprise. Il dénonce le faux débat autour de la privatisation, car la TELECO est déjà une Société d'Economie Mixte. Aussi, Le SOETEL souhaite que les vrais problèmes soient posés, abordés et traités en toute sérénité.

LE SOETEL rappelle que ce sont les experts étrangers conseillers de l'actuel Directeur Général, lorsqu'il était au CMEP, qui avaient soumis au SOETEL un plan d'actionnariat pour les employés. Ce plan analysé et débattu entre le CMEP et le SOETEL stipulait, entre autres, que :
a) l'Etat haïtien devait remettre gracieusement un portefeuille d'action aux employés bien avant l'arrivée de l'investisseur.
b) un pourcentage d'actions serait octroyé aux employés au moment de la reconfiguration du capital.
c) dans le cadre d'un partenariat Employeurs-Employé s, ces derniers seraient représentés au Conseil d'Administration.
Aussi, le SOETEL s'étonne-t-il des menées actuelles visant à révoquer la majeure partie des employés et à pousser au découragement les cadres par des menaces, des pressions, des suspicions et une instabilité profonde et stressante. Le SOETEL maintenant comprend très bien pourquoi le Directeur Général avait, dès son arrivée, exigé des fiduciaires un prêt de 240 millions de gourdes du fonds de pension des employés et la confiscation de plus de 69 millions de gourdes de cotisation des employés prélevées sur leur paie depuis la deuxième quinzaine du mois d'octobre 2006, ( date du refus des fiduciaires de lui accorder ce prêt ). Il y va de soi que la révocation massive des employés et l'éclatement de leur fonds de pension mettront fin au processus d'Actionnariat des Employés.

Le SOETEL croit fermement que ceux qui se sont, aux cours de si nombreuses années, sacrifiés pour la survie de cette entreprise doivent participer à cette refonte de la structure du capital de l'entreprise. Le SOETEL mettra tout en oeuvre afin que la « Privatisation » de la TELECO se fasse dans le respect du droit des travailleurs, la participation de ceux-ci au capital de l'entreprise, la protection de leurs fonds de pension et leurs cotisations à l'ONA prélevées sur leur paie et qui n'ont jamais été versées par les Directeurs Généraux depuis plus de 86 mois.

Le SOTEL souhaite que les recommandations de la Commission Sénatoriale quant à l'actionnariat des employés et à la transparence du processus de « Modernisation » ne soient pas que des voeux pieux. Il s'étonne de voir que malgré les conseils des experts internationaux au CMEP sur les moyens à mettre en oeuvre en vue de la protection des droits et acquis des travailleurs haïtiens, c'est un Directeur Général de la TELECO qui tente d'affaiblir l'action syndicale, de jeter dans la pauvreté et l'indigence des familles haïtiennes et d'engager dans une direction incertaine, l'avenir d'une nation.

Le SOETEL souhaite l'ouverture de négociations sérieuses et transparentes afin d'éviter que la Modernisation de la TELECO ne se fasse dans les mêmes conditions qui ont prévalues lors de l'ouverture de secteur des télécommunications au secteur privé. Les problèmes et les difficultés sont encore présents et minent le développement harmonieux du secteur. Le SOETEL veut éviter que par le biais de ces transactions financières non transparentes le secteur ne passe d'un monopole d'état à un monopole privé.

Parlementaires et Politiques de notre pays où êtes vous ? Le SOETEL pense que vous avez votre mot à dire.
Messieurs les dirigeants, si malgré toutes les mises en garde, les protestations énergiques et les analyses techniques du SOETEL, vous tenez à tous prix d'engager la TELECO vers la privatisation et d'envoyer ses employés dans la pauvreté et la misère unilatéralement, parce que vous détenez le pouvoir et la force des armes, pour qu'après votre retraite vous pouvez bénéficier de dividendes sur le dos du peuple .Alors allez -y, n'hésitez pas. Un jour la nation haïtienne vous demandera des comptes.


Pour le SOETEL :

____________ ____________ ______
Jean MABOU
Séc Général
Pierre Arol DAMEUS
Séc à l'Organisation
____________ _______ ____________ ___
Rodrigue THERMILUS
Séc aux Conflits
Cassendy BRAVE
Porte-Parole
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17120
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyJeu 19 Mar 2009 - 12:28

Peut ètre que PIPO ne réalise pas ce qu'il est en train de faire en reproduisant des textes tendancieux comme ceux de STANLEY LUCAS.

J'aimerais que PIPO se souvient de cette citation de GEORGE ORWELL:
"He ,who controls the past ,controls the future " ou bien celle de Napoléon "History is a set of lies agreed upon"

Les Lucas sont des propagandistes professionels ,ne continuez pas de reproduire ce qu'ils disent et les habiliter à un certain "controle sur le futur"
Revenir en haut Aller en bas
Marc-Henry
Administrateur
Marc-Henry

Masculin
Nombre de messages : 6208
Localisation : Canada
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Lobbyiste

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyJeu 19 Mar 2009 - 12:46

Joel

Vous serez seul sur cette planète...lol
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumhaiti.com
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyJeu 19 Mar 2009 - 16:16

Wouyyyyyyy solitid pral touye zanmi an.
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17120
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyJeu 19 Mar 2009 - 17:38

J'étais contre le coup d'Etat avnt qu'il avit pris place et vu les résultats que j'observe ,je suis renforcé dans mon opinion.
ça m'étonnerait que PIPOROKO serait en agrément avec STANLEY LUCAS.
SI ce serait le cas,tout simplement "Sa m te konprann lan se pa sa"
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyJeu 19 Mar 2009 - 20:24

Joel a écrit:
J'étais contre le coup d'Etat avnt qu'il avit pris place et vu les résultats que j'observe ,je suis renforcé dans mon opinion.
ça m'étonnerait que PIPOROKO serait en agrément avec STANLEY LUCAS.
SI ce serait le cas,tout simplement "Sa m te konprann lan se pa sa"

Joel,
LE M METE FATRA STANLEY LUCAS EKRI SOU FOWOM NAN .SE PA VOYE MAP VOYE MOUCHE MONTE NON.SE POU M MONTRE KI JAN YON NEG KI FET NAN YON PEYI RAYI PEYI A.KOUMAN YON NEG ,KE JOUNALIS PRAN POU YON PAKET BAGAY,SE YON SALOPRI LI YE.MWEN KONN SA MOUCHE YE.NOU PAP JANM DOMI NAN MENM KABAN.PASKE SA M KWE YA ,SE LADAN'L POU M MOURI.PA ENKYETE W.MAP MONTRE KOUMAN NEG AP FE MANTI.
Revenir en haut Aller en bas
Thunder
Super Star
Super Star
Thunder

Masculin
Nombre de messages : 4690
Localisation : Planet Earth (Milky Way Galaxy)
Loisirs : Target Practice, Sports Cars, Konpa...
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le gardien

Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! EmptyVen 20 Mar 2009 - 9:05

o o o o o... se pa moun k ap mache kase kay sèlman ki vòlè
moun k ap detripe Telecooo, se vòlè, vòlè vòlè vòlè
Moun ki vòlè konfyans peyi, se vòlè
(Tropicana)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty
MessageSujet: Re: Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!   Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aristide rendez-nous les 350 millions, le peuple a faim!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: