Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

 

 Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ?

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ? Empty
MessageSujet: Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ?   Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ? EmptyMer 18 Mar 2009 - 21:09

Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ?
Par Guichard DORE
La communauté internationale a récemment signifié au gouvernement haïtien la réduction de son appui financier au budget 2008-2009 de l’ordre de 47%. En clair, la communauté internationale a plaidé pour la reconduction du budget de l’exercice 2007-2008. En pleine crise financière, cette réduction ne m’a pas surpris d’autant plus que je l’aie annoncée depuis quelque temps. L’apport externe au budget de l’exercice 2008-2009 initialement déposé au Parlement était de l’ordre de 60 milliards 500 millions de gourdes (le don équivalait à 48,9 milliards gourdes et l’emprunt s’élevait à 11,6 milliards). Une réduction de 47% de l’effort de la Communauté Internationale au budget de la République cela se traduit par un crédit externe attendu de l’ordre de 28 milliards 435 millions de gourdes.
Le budget 2008-2009 initialement présenté au Parlement était de l’ordre 100 milliards 52 millions 501 mille et 191 gourdes, soit un accroissement de près de 30% par rapport à l’exercice fiscal précédent (K. Pharel, 2009). Le budget remanié est « fixé à 96,3 milliards de gourdes » lit-on dans Le Nouvelliste du 17 mars 2009. Par rapport au budget initial, le nouveau budget « devrait subir une ponction de 3,7 milliards pour être fixé à 96,3 milliards de gourdes. » poursuit Le Nouvelliste. De tout ce qui précède, il parait un peu déraisonnable que les autorités puissent présenter aux Vénérables Parlementaires un budget une fois de plus en déficit. Il y a un gros trou dans le budget remanié. Le Parlement peut-il voter un budget présentant un déficit sans que l’on sache d’où vient et comment va-t-on financer le trou observé dans le budget ? Le Budget est un meilleur exercice pour contrôler les finances publiques et par ricochet contrôler la BRH. Les parlementaires à vous la balle !!
Il y a une partie du budget qui n’est pas expliquée. Le Ministre doit expliquer comment et où va-t-il trouver les 67 865 000 000 gourdes constituant la participation haïtienne dans le budget, soit l’équivalent de 70,5% du budget remanié ? A noter que dans le Budget rejeté en janvier 2009 par le Parlement, les ressources fiscales de l’Etat étaient en dessous de 35%, comment peuvent-elles passer brusquement à plus de 70% aujourd’hui ? La Manne du ciel a-t-elle tombée dans le pays ? Quand on sait que le secteur de la télécommunication sera peu taxée et que la communauté internationale a clairement affirmé qu’elle va opérer une coupe de l’ordre de 47% de son enveloppe budgétaire prévue pour Haïti, comment peut-on présenter aux Honorables Parlementaires un budget de l’ordre de 96,3 milliards de gourdes si l’on ne va pas sciemment et incommensurablement creuser le déficit contribuant ainsi à dévaloriser la monnaie nationale et rétrécir le pouvoir d’achat des gagne-petit? De combien, le Ministre va-t-il augmenter la pression fiscale pour boucler le budget qu’il a présenté au Parlement si ce n’est pas la planche à billet?
Le Ministre avait formulé une hypothèse de croissance de l’ordre de 2,5% pour cette année. En utilisant l’hypothèse de croissance du Ministre de l’économie, la pression fiscale à exercer pour atteindre la participation haïtienne de l’ordre de 70,5% du budget 2008-2009 est de 29,0% du PIB. Bravo et chapeau pour Haïti !! Hé oui, Bon an mal an, la pression fiscale haïtienne n’a jamais dépassé 10% du produit intérieur brut. Comment cette pression peut-elle si performante pour atteindre 29% du PIB en période de crise économique et financière? Le déficit budgétaire va-t-il continuer à filer ? L’Etat a déjà enregistré des déficits au cours des derniers mois par rapport l’exercice antérieur.
Outre l’aspect comptable du budget qui donne du grain à moudre, il y a la vision du développement national qui n’est pas n’est pas pris en compte dans le document. L’ordonnancement des dépenses de l’Etat pour un pays du Tiers-Monde ne peut et ne saurait en aucune manière suivre le schéma d’ordonnancement des dépenses des pays développés. Il est enseigné dans toute Bonne Ecole que le budget des pays à faibles revenus doit découler d’une Grille Interdynamique croisant INPUT et OUTPUT (…). Ce travail n’est pas seulement un travail d’économiste et de financier, il fait appel à d’autres disciplines parce qu’un budget de la République est une photographie chiffrée, agencée et cohérente des priorités nationales de l’Etat.
La vision comptable de l’économie est un rétrécissement des ambitions nationales. Cette vision comptable de l’économie nationale a déjà causé trop de torts au pays. L’Etat a privatisé ses entreprises et laissé périr des secteurs pourvoyeurs d’emploi au nom de cette vision réductrice. Une décision peut-être financièrement rentable et économiquement catastrophique. Pourquoi a-t-on systématiquement refusé d’investir dans l’économie nationale et surtout dans les secteurs qui peuvent doper la croissance ? En privilégiant les dépenses sur l’investissement, le budget continue à privilégier la vision réductrice. Qui a préparé le budget ? Pourquoi le budget présenté au Parlement dépasse-t-il 70 milliards gourdes courantes ? Où va-t-on trouver le financement pour combler ce crédit de 96,3 milliards de gourdes? Si le déficit budgétaire va être financé par la BRH mais pourquoi a-t-on réduit les lignes budgétaires allouées à l’investissement de l’ordre de 2 milliards de gourdes ? Pourquoi présente-t-on le budget en gourde courante ? N’est-il pas dit qu’un bon crédit est celui qui est destiné à l’investissement. Un crédit alloué aux dépenses de fonctionnement est-il rentable pour Haïti?
Guichard DORE
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ? Empty
MessageSujet: Re: Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ?   Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ? EmptyMer 18 Mar 2009 - 23:34

Comparons ce texte à celui de jean Erich René;lequel est plus comprehensible?Je n'ai pas voulu repondre à son texte pour qu'on ne dise pas je suis jaloux de ses connaissances en sciences economiques ,mais je ne pense pas qu'il devrait utiliser toutes ces equations pour valider son point de vue et ses critiques.

J'ai toujours apprecié sa dialectique mais cette fois-ci il a raté sa cible.la communication n'est pas l'art de faire valoir son expertise ,c'est de preference un moyen de communiquer ses idées avec le lectorat; ou les auditeurs qui vous ecoutent.dans toutes les discussions sur l'economie et les finances qu'on lit dans les journaux ou entend à la television je n'ai jamais entendu ces experts employés tant d'equations pour valider leurs opinions.pourquoi nos savants utilisent tant de formules pour expliquer les problèmes du sous developpement.Est-il vraiment nécéssaire qu'on reproduise les formules apprises dans les livres pour faire comprendre à l'haitien les causes de son sous-developpment?

oui il n'est pas responsable de mes lacunes en mathematiques ,mais son devoir est de pouvoir ecrire de manière a ce que tous les haitiens qui frequentent ce forum puissent bien comprendre son texte.Oui le problème du sous-developpement est complexe ,mais je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'etre un Descartes pour bien l'apprehender.

Evidemment les deux sujets ne sont pas siimilaires :l'un traite du sous-developpment et l'autre du budget de l'exercice en cours.mais en les comparant on peut voir la lacune de celui ecrit par JER.Il merite un C(lol)
Revenir en haut Aller en bas
 
Budget de la République : Un Deuxième Soufflet aux Parlementaires ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: