Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -43%
Smartphone SAMSUNG Galaxy Note20 5G 256 Go Gris ...
Voir le deal
599 €

 

 Lettre ouverte de Gerry Jabon.

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Lettre ouverte de Gerry Jabon. Empty
MessageSujet: Lettre ouverte de Gerry Jabon.   Lettre ouverte de Gerry Jabon. EmptyLun 23 Mar 2009 - 18:41

Lettre ouverte de Gerry Jabon.

A la Société Haïtienne tout entière.
République D’Haiti
.



Chers Compatriotes,

Le
recul avec lequel j'observe la société haïtienne depuis quelques
années m'a permis de mieux cerner un magma d'aberrations, de
contradictions, de conduites déviantes et pathologiques qui minent et
empoisonnent la culture nationale. Il est bien évident que nous ne
pouvons pas exiger de tous les citoyens une stricte et identique
conformité aux normes établies. Il est cependant inadmissible qu'au
sommet de la hiérarchie politique l'immoralité, l'irresponsabilité, la
corruption, la duperie et la dérive soient les seuls modèles de
référence offerts aux générations déboussolées et à notre société en
crise.


Quand
on se souvient, il y a à peine sept (7) mois, du tumulte médiatique,
des pétitions, des enfilades de signatures, des acrobaties politiques
des intellectuels de la diaspora et des femmes « émancipées » de chez
nous pour propulser Mme Michel Duvivier Pierre-Louis à la Primature de
la République d'Haiti, on est abasourdi par les propos défaitistes de
ce Premier Ministre à l'adresse des femmes de Cerca Caravajal, des
parlementaires et des journalistes. De la matrice des déclarations nous
prélevons un échantillon :

«
Se pa fott mwen.... Mwen paka fè san sott nan roch... Si palmantè yo
vle vo-yem ale, mwen pa guen problem poum ba-yo demision... Map mandé
ki sa mewn te vin chèche la... Lè mwen te nan FOKAL mwen te fè plis
Kob... Pa guen pèson-n ki ka fè bak devan million dola vet nan zafè po
depè... ».


Triste
constat qui ne semble pas offusquer outre les parlementaires,
curieusement muets devant un tel gâchis alors que ses fervents
supporteurs se murent dans un silence suspect...


Avant
de se lancer à corps perdu dans la course à la Primature, et a fortiori
quand cette course ressemble à un véritable parcours du combattant, il
est bon d’en connaître les règles du jeu. En effet, on a du mal à
digérer de tels aveux tombées de la bouche de celle qui hier a malaxé
le purgatoire et l'enfer pour conquérir le poste de Premier Ministre.
Un Chef du Gouvernement est un administrateur et un visionnaire
politique. Dans toute sphère d'activités, des obstacles surgissent
toujours. Ce qui importe le plus, c'est que Mme Michel Duvivier
Pierre-Louis aurait dû, en dépit de tout, chercher à utiliser de bons
outils, être déterminée, se mettre au-dessus des problèmes pour
atteindre son apogée au lieu de se lamenter devant une population aux
abois. Bref, on est chef pour diriger et non pour pleurnicher.


Il
n'est dans l'intérêt de personne de diminuer ou d'abîmer des valeurs et
des compétences. Mais il est dans l'intérêt de tous que la gouvernance
politique soit assumée par un leadership mature, expérimenté et
éprouvé. Le Parlement qui se respecte et respecte les citoyens ratifie
des gens honnêtes et capables de diriger les institutions étatiques
parce que n'importe qui ne peut le faire convenablement. Certes, le
moment dans lequel le pays vit est le moment du savoir-faire. Aussi,
tout ce qu'on fait doit être bien fait si on veut avoir un succès
retentissant.


Du
fond de l'abîme Haiti aspire à une remontée vers le soleil. Elle ne
peut plus continuer à livrer son destin à l'émotivité et aux passions
débridées. Elle ne peut plus se payer le luxe de gaspiller ses réserves
et son temps.


Gerry Jabon.

Orlando, Florida
Le 14 mars 2009.
dordricht@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte de Gerry Jabon.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: