Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal

 

 Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement!

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
gwotoro
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 3974
Localisation : Canada
Date d'inscription : 20/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: le balancier

Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! Empty
MessageSujet: Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement!   Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! EmptySam 28 Mar 2009 - 9:59

Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement!</B>

PORT-AU-PRINCE, 14 Mars - Ce n'est pas le gouvernement qui pose actuellement problème, c'est le pouvoir.

Un groupe de députés a lancé une attaque tous azimuts contre le gouvernement et son chef, Mme Michèle Duvivier Pierre-Louis. Ils sont prêts à faire flèche de tout bois, certains de ne rencontrer aucune résistance sur leur chemin. En effet, le pays entier est trop fatigué aujourd'hui pour opposer la moindre réaction à quoi que ce soit.

On se recroqueville. Attachez vos ceintures! Nous voici repartis pour la même folle descente en toboggan qui a caractérisé l'année politique 2008 lorsqu'il nous a fallu 6 mois pour trouver un remplaçant à l'ex-Premier ministre Jacques Edouard Alexis après sa destitution dans des circonstances semblables à peu de chose près.

En un mot, c'est la même guérilla politicienne qui a le vent en poupe et du fait même que le pouvoir est absent des grandes préoccupations de l'heure.

Le problème ne vient pas du gouvernement, il vient du pouvoir lui-même dont la mission n'est plus la même que ce qu'elle était à l'accession du président René Préval en 2006.

On sortait lors d'une longue période de troubles politiques et le mot d'ordre confié au nouvel élu était la " réconciliation nationale. "

Outre que la " réconciliation " est un agenda spécifiquement politique, de plus cela suppose une redistribution.

Au haut, redistribution des fauteuils bourrés. Au bas, d'une partie des ressources nationales.

Il semble que cela ait bien marché en haut (le chef de l'Etat n'a aucune opposition officielle), mais pas du tout en bas: le peuple crie famine plus que jamais auparavant.

Mais tout cela est dépassé aujourd'hui avec la crise économique internationale.

Le pouvoir doit être fort mais en même temps progressiste...

Comme on le voit chez le président américain Barack Obama, la nouvelle donne combine sur un même pied austérité et progrès - deux notions qui ne s'harmonisent pas toujours; le pouvoir doit être fort mais en même temps progressiste. Efficace mais juste.

Là où on aurait attendu un retour au protectionnisme et au repli sur soi, la nouvelle administration américaine se caractérise au contraire par sa hardiesse sur tous les plans: politique (Irak, Afghanistan), diplomatique (Iran, Russie etc), environnementaliste, jusqu'à la recherche médicale (les cellules souches), tout semble sur le point d'être remis en question.

En même temps que le nouveau président américain appelle à se serrer la ceinture, il lutte contre tout sentiment de découragement, d'une nation trop frileuse du genre personne ne peut accomplir de miracles etc.

Sa devise électorale c'est: " Yes we can. "

Eh bien, nous avons besoin nous aussi aujourd'hui en Haïti d'un pouvoir qui soit à la fois fort et compétent. Mais aussi juste.

Or ce n'est pas exactement sur ces critères-là que nous avons porté René Préval au pouvoir.

Préval est chargé d'une mission politique: la réconciliation. Or qui dit réconciliation dit redistribution. Que ce soit des cartes ou des places, des recettes publiques ou des prébendes ou des contrats. Que ce soit individuellement ou collectivement. Au niveau de la caste ou de toute la nation.

L'Etat n'accomplit plus ses responsabilités...

Mais aujourd'hui terminus, il n'y a plus rien à partager. C'est le degré zéro des finances publiques. Le budget de la république est en retard de plus de 7 mois sur la date de son dépôt pour la ratification parlementaire.

D'autre part, tout le monde admet qu'en Haïti les institutions sont inopérantes ou inexistantes et que l'Etat n'accomplit plus ses responsabilités même les plus élémentaires.

Comment donc attendre d'un Etat aussi réduit à sa plus simple expression qu'il conduise le pays à travers ce qui menace d'être la pire crise économique de l'histoire de l'humanité depuis 1 siècle?

Justement on ne peut pas faire de miracle!

Avec des ressources encore plus insuffisantes (la communauté internationale a annoncé une réduction cette année de près de 45% de son support budgétaire à Haïti), comment combler le manque à gagner en tout genre résultant déjà de la crise économique globale. Outre les transferts effectués par nos compatriotes en diaspora (US$1,6 milliard en l'an 2007) en baisse de pas moins de 25% à cause du chômage plus élevé dans la communauté haïtienne en Amérique du Nord.

Sans oublier les crises perpétuelles caractérisant notre pays (production nationale insignifiante, plus de 70% de chômeurs, catastrophes naturelles coup sur coup, désastre environnemental, etc).

Economiser mais sans cesser de produire...

Or le défi qui se pose actuellement au monde entier (y compris les Etats-Unis) c'est utiliser judicieusement les ressources disponibles mais sans aliéner les projets d'avenir. Economiser, mais sans cesser de produire. Avancer peut-être un peu plus lentement, mais beaucoup plus sûrement.

Alors que chez nous moins de ressources c'est depuis toujours synonyme de plus d'abandon, plus de démission générale. Plus de démoralisation.

Et comme c'est le corps tout entier qui est atteint par la gangrène, donc par voie de conséquence moins de pouvoir d'Etat, plus d'anarchie comportementale.

C'est la destruction une fois pour toutes des 2,5% dernières ressources naturelles du pays.

Donc avant dix ans, il ne restera plus rien.

Avec une dernière grande différence aujourd'hui que les donateurs en ont marre de nous. Le président de la république vient de faire le tour de Washington pour trouver quelque 100 millions de dollars. Il est rentré bredouille.

Idem l'ONU qui recherchait une centaine de millions après le passage des ouragans.

Alors qu'on vient de ramasser en une seule collecte 4,5 milliards pour la bande de Gaza (363 km2 et un peu plus de 1 million d'habitants).

Nos gouvernements forts n'ont jamais été justes...

Conclusion: pour ne pas laisser détruire le peu qui reste (y compris notre âme, car nos dirigeants nous forcent à avaler tant de honte), il nous faut un gouvernement fort. Mais aussi juste.

Nos gouvernements forts n'ont jamais été justes, aussi leurs directives n'ont-elles jamais laissé de trace.

Pour gérer un budget réduit à 50% (ce que le gouvernement a tant de mal à nous dire), il faut des techniciens expérimentés. Mais aussi honnêtes.

Nos techniciens les plus compétents n'ont jamais été suffisamment honnêtes. Pourquoi nous n'avons jamais vu aucune différence.

Un gouvernement fort et juste, formé de techniciens expérimentés et honnêtes, est la seule solution de l'heure.

Nous avons la chance d'avoir un exécutif à deux têtes. Le jeu de balancier est plus facile entre les deux pour arriver à un compromis heureux pour la nation.

Le 7 février 2006, nous avons voté pour un agenda tout à fait différent. Donc il faut rectifier le tir.

Le reste est une question de patriotisme. Aujourd'hui il est plus facile de voir où il est, si on en a ou pas!

A commencer par nos députés mangeurs obstinés de gouvernement...

Haïti en Marche, 14 Mars 2009
Revenir en haut Aller en bas
Jude
Super Star
Super Star
Jude

Masculin
Nombre de messages : 1852
Localisation : Frans
Loisirs : Financial Exchanges - Geopolitic
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le progressiste !

Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement!   Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! EmptySam 28 Mar 2009 - 10:44

gwotoro a écrit:
PORT-AU-PRINCE, 14 Mars - Ce n'est pas le gouvernement qui pose actuellement problème, c'est le pouvoir.

Un groupe de députés a lancé une attaque tous azimuts contre le gouvernement et son chef, Mme Michèle Duvivier Pierre-Louis. Ils sont prêts à faire flèche de tout bois, certains de ne rencontrer aucune résistance sur leur chemin. En effet, le pays entier est trop fatigué aujourd'hui pour opposer la moindre réaction à quoi que ce soit.
Préval a quand même volé l'argent des Vénézuéliens et les députés ont tout à fait raison de demander des comptes à ce sujet... ça représente plus de 100 millions de dollars...
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement!   Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! EmptySam 28 Mar 2009 - 16:03

Ce qui m'etonne dans cet imbroglio est la témérité des haitiens de vouloir perpetuer des structures politiques et administratives qui ne conviennent pas au pays.Ils parlent d'austerité ,mais que l'on ne touche pas à la Constitution qui exige 3 elections cette année.Il faut maintenir le bicameralisme qui loin de facilitier l'administration du pays l'entrave.Pourquoi un pays aussi pauvre est si chanceux d'avoir un pouvoir executif à deux tetes?tandis que le peuple meurt de faim.C'est ce snobisme qui nous empèche de progresser:Nous voulons imiter toujours les structures administratives des autres pays developpés sans tenir compte de nos moyens.Ce gouvernement dispendieux doit etre aboli pour que les recettes fiscales servent à la productions des biens et des services pour le peuple.

Les haitiens n'ont pas le monopole de ces inepties.Hier soir j'ai failli mourir de rire en ecoutant les critiques de Bill Maher envers les dirigeants americains.Il demande pourquoi devons-nous avoir 50.000 troupes en Alemagne plus de 50 ans après la guerre et 30.000 au japon ;ne faut-il pas que les japonais apprennent à se violer eux-memes en faisant allusion aux roles que jouent les soldats americains au japon.(lol) Il reprochait au President Obama son hypocrisie en refutant la demande de la majorité des americains pour legaliser le marijuana.le tabac tue des millions d'etres humains sans que ses utilisateurs soient emprisonnés pourtant un jeune homme ou une jeune femme est ecrouée à des peines de prison de 10 a quinze ans pour l'emploi de quelques ounces de marijuana.Pourtant on se plaint du cout elevé de maintenir un prisonnier dans les prisons.

Ce qu'il faut vraiment est une réevaluation du role des gouvernements et comment les rendre plus efficaces.Perpetuer ces structures desuètes qui condamnent les 3/4 de l'humanité à la pauvreté et à l'ignorance est une imbecilité qu'il faut combattre.Malgré toutes les decouvertes scientifiques la majorité des habitants de la terre croupisse dans une misère infrahumaine.Mais les tenants du pouvoir politique et economique prefèrent tourner leurs yeux pour ne pas voir la realité et pour perpetuer le statu quo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! Empty
MessageSujet: Re: Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement!   Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Haiti en Marche: Il faut changer de pouvoir et non de gouvernement!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: