Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent ...
Voir le deal
43.99 €

 

 HAITI ET LES ONGS

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

HAITI ET LES ONGS Empty
MessageSujet: HAITI ET LES ONGS   HAITI ET LES ONGS EmptySam 28 Mar 2009 - 17:00

HAITI ET LES ONGS

J’ai bien suivi les interventions sur les ONGs en Haïti et les recommandations présentées en vue d’une meilleure efficacité dans leurs activités. Au sujet des mesures que devrait prendre l’Etat Haïtien pour réglementer les organisations non-gouvernementales, je pense qu’on a oublié la raison de cette prolifération d’ONGs. Les bailleurs et les fondations de plus en plus apportent leur soutien aux programmes des ONGs pour des raisons diverses. Dans beaucoup de pays, les ONGs sont des acteurs indépendants de développement et dans bien des cas, ils jouent un rôle d’appui technique et participent aux espaces politiques et économiques de débats. Malheureusement en Haïti, on retrouve beaucoup plus d’ONGs non spécialisées qui sont réduites à des orphelinats pour la plupart. Beaucoup de ces ONGs ont été crées pour la survie de leurs fondateurs et non pas parce qu’ils ont un esprit de complémentarité pour poursuivre un réel changement. Le rôle des ONGs précisément, c’est de compléter l’action gouvernementale là où les gouvernements sont incapables d’étendre leurs services .

C’est un peu paradoxal d’espérer qu’un gouvernement traditionnellement corrompu puisse réglementer des ONGs locales pour des questions de transparence. Nous nous retrouvons avec deux entités institutionnelles avec les mêmes faiblesses et qui ne répondent pas de manière efficace aux besoins de la nation. Triste réalité ! Aussi, il est inutile de penser que le gouvernement devrait également réglementer les activités des ONGs internationales qui ne sont présentes que pour des raisons humanitaires. Des ONGs telles que CARE, Compassion Internationale sont de très grandes organisations possédant leur propre système de gestion, de contrôle et de transparence avec des indicateurs de performance que le gouvernement haïtien ne comprendrait même pas. Compassion Internationale vient de célébrer 40 ans de services en Haïti. Ces ONGs en majorité emploient nos cadres Haïtiens et les aident à poursuivre leur carrière tant au niveau national qu’international puisqu’ils sont représentés dans plusieurs pays du Sud. Ces ONGs fonctionnent avec de grands budgets à travers le monde. Un gouvernement qui, à travers des décennies, a isolé près de 70% de la population n’aurait pas intérêt à s’ingérer dans les affaires des ONGs internationales de renommées. Pour d’autres qui sont peu connus, dans la mesure ou leurs fonds d’opération viennent de l’extérieur, le gouvernement n’a aucun contrôle sur leur gestion. Il est de la responsabilité du bailleur de prévoir une évaluation et un audit des projets pour s’assurer que les fonds alloués ont été dispensés de manière transparente. Je ne pense pas que les bailleurs restent indifférents à l’aspect « accountability » des responsables des ONGs internationales.

Le problème n’est pas tellement au niveau du nombre des ONGs locales mais au niveau d’une tradition d’esprit corrompu chez l’haïtien en grande majorité qui ne pense qu’ à ses intérêts au mépris de tout norme, tout principe et au détriment de la société dans laquelle il grandit. De ce fait, nous ne pouvons pas attribuer au gouvernement seul la responsabilité d’une tradition dans laquelle se retrouvent les haïtiens de toutes les couches de la société. C’est là à mon avis ou réside le grand dilemme d’Haïti. En fait, c’est notre mentalité qui est reflété au sein du gouvernement haïtien en dehors de l’aspect bestial et diabolique de certains. Vu l’isolement de la majorité de la population, et en absence d’une décentralisation qui jusqu’ici tarde à venir, la présence des ONGs devraient être un grand apport pour promouvoir la participation de la société civile dans les activités économiques, sociales et politiques du pays.

Pendant très longtemps les bailleurs ont développé ce qu’on appelle « donor fatigue » - ils sont fatigués avec les gouvernements haïtiens qui n’arrivent non seulement à absorber l’aide internationale mais dilapident systématiquement les fonds. Malheureusement , force est de constater que ce caractéristique d’irresponsabilité et d’égocentrisme repose à tous les niveaux de la société. C’est la raison pour laquelle le pays régresse au grand mépris de la nation et de son peuple. Lorsqu’un gouvernement est élu, c’est tout son entourage qui cherche à avoir leur part du gâteau oubliant qu’il y a un pays à gérer et des millions de personnes à servir. Le gouvernement doit aussi répondre à ce genre de pression au risque d’être avili si le gâteau n’est pas bien tranché. La complexité du problème demeure au niveau de l’esprit de chaque Haïtien. C’est la raison pour laquelle, je ne pense pas qu’on va en sortir avec ce mouvement démocratique si des moyens musclés ne sont pas parallèlement employés pour atteindre cette révolution de l’esprit.

Concernant cette multitude d’ONGs locales sous forme d’orphelinats qui opèrent à travers le pays.. Certaines fondations financent de façon préférentielle des activités dont les bénéficiaires sont des enfants car les fondations sont très sensibles au sort des enfants, c’est pourquoi elles sont en si grand nombre. Il ne faut pas penser qu’elles pourront tenir pendant trop longtemps si elles n’arrivent pas à justifier les dépenses. Les frais administratifs sont souvent décidés en accord avec l’entité qui subventionne et bien souvent, les budgets ne sont pas aussi élevés qu’on le pense. La fondation Ford qui était représentée en Haïti dans les années 70 a vite fait de plier bagage et n’a jamais eu de programme en Haïti depuis lors suite au détournement des fonds par ses représentants locaux. Le pire, c’est l’absence de gêne de ces crapules qui sont reproduites comme des clones de génération en génération.

Malgré tout, il y a une carence d’ONGs spécialisées dans des domaines techniques. Il faudrait un gouvernement compétent et sérieux qui comprendrait la nécessité de créer une base de données des ONGs, cibler les compétences et de former un partenariat avec elles en vue de développer le pays. Notre pays a enregistré une fuite de cerveau de proportion grave durant ces dernières années alors qu’il existe une carence d’ONGs spécialisées dans des domaines spécifiques (développement rural, environnement, énergie, gestion des ressources en eau, gestion des dechets etc…) qui pourraient canaliser leur expertise de manière à les rendre disponible pour travailler en étroite collaboration avec le gouvernement qui n’a pas nécessairement la capacité institutionnelle et technique. La preuve en est bien grande, malgré les pledges que le gouvernement de Préval avait recueilli des bailleurs, son gouvernement n’arrivait pas à formuler des projets valables susceptibles d’être financé alors que ses cadres fuient le pays. J’en doute même que la réunion des bailleurs prévue pour le mois d’avril portera fruit au regard de l’incompétence du gouvernement. En ce qui a trait aux ONGs spécialisées, il y a certainement une niche pour la diaspora qui pourrait mettre à profit son expérience et son expertise au service du pays. Cette carence existe aussi au niveau de la recherche dans différents domaines, est ce pourquoi ce sont toujours les étrangers qui s’engagent dans la recherche de nos ressources minières et d’autres ressources naturelles en notre possession. De ce fait, nous ne sommes pas capables de valider les résultats de leur recherche afin de pouvoir quantifier et authentifier la disponibilité de nos ressources naturelles.

Un gouvernement sérieux, je répète – un gouvernement sérieux aurait un rôle à jouer en s’assurant que les ONGs fonctionnent selon des règles établies. Par exemple, le gouvernement devrait exiger que les ONGs locales déclarent leur plafond de financement annuel et une inspection des registres et des lieux du projet. S’il s’avérerait qu’il y aurait des malversations au sein d’une ONG locale, l’accréditation de celle-ci devrait immédiatement être révoquée. Le gouvernement devrait par la suite communiquer aux Ambassades et des représentants des agences, fondations et institutions financières de la liste des ONGs accréditées dans le pays. Cette mesure mettrait fin à l’impunité qui sévit au sein de certaines ONGs locales. A noter que cet esprit d’arnaqueurs se trouve dans toutes les professions en commençant par les travailleurs de maison, des ingénieurs de construction, des avocats, ainsi de suite jusqu’aux membres des gouvernements. C’est donc un mal généralisé qui doit changer avant que le pays puisse voir sa porte ouverte au changement.

Emmanuelle Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

HAITI ET LES ONGS Empty
MessageSujet: Re: HAITI ET LES ONGS   HAITI ET LES ONGS EmptySam 28 Mar 2009 - 17:23

Pourquoi aviez-vous place ce texte dnas le salon d'Anna?
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

HAITI ET LES ONGS Empty
MessageSujet: Re: HAITI ET LES ONGS   HAITI ET LES ONGS EmptySam 28 Mar 2009 - 17:47

Faute d'attention
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




HAITI ET LES ONGS Empty
MessageSujet: Re: HAITI ET LES ONGS   HAITI ET LES ONGS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
HAITI ET LES ONGS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Monde-
Sauter vers: