Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-21%
Le deal à ne pas rater :
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en promo
49.99 € 62.99 €
Voir le deal

 

 HUBERT DE RONCERAY DE RETOUR

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

HUBERT DE RONCERAY DE RETOUR Empty
MessageSujet: HUBERT DE RONCERAY DE RETOUR   HUBERT DE RONCERAY DE RETOUR EmptyJeu 2 Avr 2009 - 19:38

DECLARATION DU PROFESSEUR HUBERT DE RONCERAY
By
Apr 2, 2009, 19:47

GRAND FRONT CENTRE DROIT ( GFCD )

Siège principal : 33 Rue Bonne Foi, Port-au-Prince, Haïti Tel : 2-245-6251 / 3-525-6816 / 3-503-4840



DECLARATION DU PROFESSEUR HUBERT DE RONCERAY





Port-au-Prince le 2 avril 2009



Distingués membres de la presse,

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs,



Le 21 mars 2009 nous avons inauguré à New York un Bureau du CHISS ( Centre Haïtien d’Investigation en Sciences Sociales ). Sous la section 402 de la Loi sur le Not-for-Profit Corporation, le gouvernement américain nous a autorisé à relancer sur son territoire cette institution de recherche scientifique privée, autonome pour atteindre les cinq (5) objectifs suivants :



1. promouvoir et coordonner la recherche sur les problèmes sociologiques, culturels, psychologiques, économiques et humanitaires en Haïti



2. établir un réseau de communication et d’échange d’idées entre les investigateurs haïtiens et d’autres institutions de recherche existant dans le monde



3. réaliser et développer des études et des recherches sur le terrain



4. établir un Service de Documentation en Sciences Humaines



5. aider et assister les compatriotes ou citoyens aux Etats-Unis à améliorer la situation actuelle d’Haïti par l’information technologique, scientifique, professionnelle, sociale et par l’éducation morale.



A l’occasion de cette inauguration, on nous a invité à nous prononcer sur la CRISE HAITIENNE ET LES CANAUX DU CHANGEMENT. Nous avons posé le problème sous un double éclairage structurel et conjoncturel.



Cette crise vieille de plus de deux siècles est entrée depuis vingt trois ( 23 ) ans dans une ère de turbulences accrues. L’esprit du 7 février 1986 était porteur de la vision globale d’un Projet de Société démocratique axé sur la suppression de la présidence à vie, l’organisation des élections générales au suffrage universel direct, la construction d’un Etat de droit, la non violence, la promotion socio-économique du plus grand nombre, la décentralisation et la déconcentration par l’implantation des Unités Tactiques de Développement ( Villages UTD ) dans les 565 sections communales du pays. A part les essais trop souvent infructueux de la Constitution de 1987, aucun effort sérieux n’a été engagé pour mettre en place une démocratie haïtienne authentique. Le projet démocratique du 7 février 1986 a été confisqué, hypothéqué et avili. On a ajouté aux désastres naturels les violations scandaleuses de la Constitution, les comédies électorales, un environnement dégradé et pourri, la faillite de l’Etat, le démantèlement de nos institutions, l’insécurité généralisée à cause de la dissolution des Forces Armées d’Haïti, la hausse du coût de la vie, les émeutes de la faim, la liquidation de l’identité et de la souveraineté nationales, l’omnipotence de la violence, de la délinquance, de la corruption, la destruction des réserves matérielles, spirituelles et morales du pays. Une fois de plus Haïti a échoué.



Nous sommes aujourd’hui confrontés avec l’urgence de la relance du projet démocratique. Le changement devra, avec une volonté politique nettement affirmée, suivre les canaux d’une révolution énergétique, d’une plus grande ouverture socioculturelle, de substantielles mutations technologiques. A court terme, la révolution énergétique est à notre portée avec les réserves de lignite, l’énergie solaire, l’énergie éolienne et dans une large mesure le pétrole. Des investissements dans l’agriculture, l’industrie d’assemblages ( Loi Hope II ), le tourisme peuvent entraîner le décollage économique, la création de plusieurs millions d’emplois et provoquer un nouvel aménagement des infrastructures de l’espace rural et urbain. A moyen terme, il nous faut refonder l’Etat d’Haïti, organiser un dialogue inter-haitien et conclure un consensus autour d’un pacte national de développement. .La réserve technique, intellectuelle, financière des Haïtiens de l‘extérieur et la participation de la jeunesse et des femmes sont capitales pour le remodelage de notre système de valeurs, du cadre normatif et de l’appareil symbolique. Durant les vingt cinq ( 25 ) prochaines années, Haïti devra passer de la société traditionnelle à la société technologique, c’est-à-dire dominer davantage le milieu naturel et transformer son économie de subsistance en une économie de production,



Le moment est venu de confier la crise haïtienne à la clef cosmique, de transcender les égoïsmes, les conflits de clans, les individualismes pathologiques, la méfiance réciproque pour récupérer les siècles perdus. Nous devons restructurer le système social haïtien, le réinventer en intégrant dans une dynamique unitaire les duvaliéristes, les lavalassiens, les Haïtiens de l’extérieur, les sensibilités politiques de la gauche, de la droite, du centre, le partenariat de la communauté internationale. Nous autres du CHISS et du MDN / GFCD nous croyons au mariage du savoir scientifique avec l’action politique. Nous reconnaissons la valeur de la cellule familiale, les droits de tous les citoyens de notre pays à l’éducation, au travail, à la santé, au logement, bref à des conditions de vie décentes sans distinction d’origine sociale, de couleur, d’appartenance politique, de statut socioéconomique. Nous voulons accroître les chances de l’avenir en offrant à la jeunesse une référence morale, sociale et politique d’un ordre supérieur. D’autres plus expérimentés que nous ont démontré l’efficacité d’une telle approche. Puisse Haïti se réveiller enfin, préciser ses priorités, orienter l’aide internationale pour monter à l’assaut de la croissance et du développement socioéconomique



Je vous remercie







Hubert de Ronceray

Conseiller Spécial du GFCD
Revenir en haut Aller en bas
 
HUBERT DE RONCERAY DE RETOUR
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: