Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
iPhone 13 Pro : où précommander le ...
Voir le deal

 

 PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI

Aller en bas 
+4
Rodlam Sans Malice
AnaCreole
piporiko
Rico
8 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 5 Avr 2009 - 16:40

Rappel du premier message :

Mwen louvri yon pos sou ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI. Se yon travay kite komanse ak yon seri sou lagè lendepandans Vètye, sou Kristof ak lot detay istorik. Nan sousi pou byen regwoupe tout saki te di mwen pral regwoupe done sayo nan yon sèl pos. Nou pral vini ak tout pasaj istorik e imaj bon moman peyi dAYITI.

Se pral sitou yon pos edikatif, enfomatif, de bèl nosyson distwa ak kilti. Poukwa pa nou gen pou rale sou derapaj ak decheyans peyi dAYITI osi. Alos evite sitou voye monte, fè jwèt pwovokasyon, ou tout tantativ pou chire pit.. Dayè map kanpe sou bit vag si se entansyon yon ti malen


Dernière édition par Rico le Dim 5 Avr 2009 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 12 Avr 2009 - 18:20

Se domaj , se yon pati istwa nou ki envole yon banm voryen fout vole bel ti famn sa yo pou anyin . Mwen bliye di ke polonè sa yo soti na Okap.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyMar 14 Avr 2009 - 23:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les Jésuites en Haiti


L'histoire de la Compagnie de Jésus en Haïti :
une histoire brève, mais mouvementée


(par Kawas François, S.J.)


L'aventure historique des hommes de saint Ignace de Loyola (les Jésuites) sur la terre haïtienne est passionnante. Elle est marquée par deux courtes périodes d'intenses activités apostoliques, terminée chacune par une expulsion. La période (1704-1763) des Jésuites français, dans le nord d'Haïti, jadis colonie française de Saint-Domingue jusqu'en janvier 1804) et celle des Jésuites du Canada français (1953-1964). Leur rétablissement dans ce pays est donc récent, seulement à la fin du siècle dernier, plus précisément en 1986. Une nouvelle aventure apostolique vient donc de commencer

I.- Les Jésuites français à Saint-Domingue au XVIlle siècle Uuillet 1704­novembre 1763)
Une Lettre Patente du roi de France, Louis XIV, en date du 29 novembre 1704, autorisa les Jésuites français à remplacer les Capucins dans le nord d'Haïti, alors colonie française de Saint-Domingue. Le premier Jésuite français, le Père Jean Girard, S.J., arriva au Cap-Français (aujourd'hui Cap-Haïtien et deuxième ville d'Haïti), le 18 juillet 1704. Il sera suivi quelques semaines plus tard, le 24 août 1704 par le Père Jean-Baptiste Le Pers, S.J., de la Province de Flandres. Quatre autres Jésuites viendront se joindre à eux en 1705: les P.P. Olivier, Le Breton, Laval et Boutin. En 1706, il y avait donc 6 Jésuites dans le nord. Ce nombre allait augmenter progressivement; 11 en 1710, 12 en 1711, 16 en 1721, 18 en 1728, 16 en 1746, 14 en 1753, 17 en 1755 et 12 en 1758. Ils étaient au nombre de 8 au moment de leur expulsion de la colonie, le 24 novembre 1763.

Les Jésuites exerçaient des ministères d'une très grande variété avec une forte présence auprès des esclaves noirs. La pastorale auprès de ces derniers, spécialement l'institution de la «Cure des Nègres », connut un essor extraordinaire. Les Jésuites ont fondé plus d'une douzaine de paroisses, presque la totalité des principales paroisses de l'actuel archidiocèse du Cap-Haïtien et du diocèse de Fort-Liberté: Plaisance, Limbé, Trou du Nord, Dondon, Limonade, Quartier-Morin, Terrier-Rouge, Gros-Morne, Fort-Liberté etc. Un grand nombre d'églises a donc été réaménagé et construit dans les anciennes paroisses héritées des Capucins et dans les nouvelles qu'ils avaient fondées. Le Père Pierre-Louis Boutin construisit l'église du Cap -la première construite en maçonnerie dans cette ville; elle fut inaugurée le 22 décembre 1718. Les Jésuites s'adonnaient également à la pastorale de la santé. Dès le début, le Père Boutin construisit un hôpital au Cap qui portait d'ailleurs son nom « l'Hôpital Boutin ». Certains, dont le Père Jean-Baptiste Le Pers, S.J., pratiquaient la recherche en Histoire et en Botanique. En effet, ce furent ses Mémoires qui avaient servi de source principale au P. François Xavier de Charlevoix, S.J., pour son ouvrage en deux tomes intitulé Histoire de lIsle de Saint-Domingue, le premier livre d'histoire d'Haïti.

Vers la fin de la première moitié du XVIlle siècle, les conflits entre les Jésuites et le pouvoir politique colonial allaient être de plus en plus nombreux. Une Ordonnance du roi de France en date du 21 juillet 1763, suivie par l'Arrêt définitif du Conseil Supérieur du Cap-Français, le 24 novembre 1763, ordonnèrent l'expulsion de tous les jésuites de la colonie de Saint-Domingue. Cette décision arriva donc 10 ans avant la suppression générale de l'Ordre des Jésuites par le Bref Dominus ac Redentor du Pape Clément XIV, le 16 aoùt 1773, sous la pression des États colonialistes européens.

L'historien français Charles Frostin résume, de la manière suivante, les principaux griefs mis de l'avant par les autorités politiques pour justifier l'expulsion des Jésuites: « On leur reproche de prêcher et d'attrouper Les Nègres et d'obliger en même temps les planteurs à retarder la marche des travaux; de pousser les Nègres et négresses vivant concubinement à se marier légitimement, ce qui ôte au maître la faculté de diviser les esclaves, nuit au droit de propriété et compromet la soumission nécessaire; d'instruire de la religion des Noirs hors de la présence des Blancs et de les instruire très particulièrement en leur révélant le sublime de leur être, la majesté de l'homme et ses espérances, au risque d'éveiller chez eux des idées subversives d'égalité. On va même jusqu'à incriminer certains jésuites de favoriser le marronnage et de protéger des esclaves coupables d'empoisonnement. Mais surtout ces moines orgueilleux sont accusés de vouloir ruiner l'autorité domestique des maîtres sur les esclaves pour substituer Leur domination personnelle en cherchant à organiser les Nègres en un corps de fidèles distincts avec ses propres chantres, bedeaux et marguilliers élus, et avec ses propres catéchistes, hommes de confiance chargés de relayer l'action missionnaire. En effet, s'attaquer à l'autorité domestique, entendue l'autorité sans partage du maître sur l'esclave, principe sacré aux yeux des propriétaires qui voient en lui le plus sûr garant de l'ordre esclavagiste. C'est bien là le grief majeur, maintes fois formulé contre la mission jésuite depuis son installation dans le Nord de la Colonie en 1704 ».
II.- Le retour des Jésuites en Haïti au milieu du XXe siècle (septembre 1953) et leur expulsion par le Président François Duvalier, le 12 février 1964.

Il a fallu attendre environ deux siècles (1763-1953) pour voir, après plusieurs tentatives sans succès, le retour des Jésuites en Haïti. Cette fois-ci, ce furent les Jésuites de la Province du Canada français qui prirent le relais, sur la demande du Pape Pie XII et sous le Généralat du Père Jean-Baptiste Jansens, S.J. Ils arrivèrent à Port-au-Prince, dans l'archidiocèse de Port-au-Prince, en septembre 1953. Comme pour la période coloniale, leur travail pastoral allait être fort diversifié: formation des prêtres au Grand-Séminaire Notre Dame, alphabétisation et formation civique par la radio, Exercices spirituels, ministère paroissial etc.

Durant leur bref séjour à la tête du Grand Séminaire.interdiocésain de Port-au-Prince, le nombre de prêtres haïtiens, est passé de 54 à 101. En 1959, ils fondèrent à Port­-au-Prince dans le quartier de Haut Turgeau, la Villa Manrèse, une splendide et spacieuse maison de retraite fermée. En 4 ans, de 1959 à février 1964, les Jésuites y ont donné des retraites à plus de 12.000 personnes (prêtres, religieux, religieuses, étudiants, professionnels, militaires, cadres d'associations de l'Eglise catholique etc.), soit une moyenne de 3000 par an et 250 par mois. Ce fut dans cette maison, qu'ils fondèrent en 1961 la Radio Manrèse et ses écoles radiophoniques destinées à l'éducation dans les domaines de l'alphabétisation, la santé, l'engagement social etc. Des milliers d'appareils récepteurs à transistors ont été distribués dans les secteurs pauvres de la population. Ils prendront également en 1956, sur la demande de Mgr Albert François Cousineau, évêque du diocèse du Cap-Haïtien d'alors, la responsabilité de la petite paroisse de Quartier-Morin, située dans le nord, à quelques kilomètres à l'est de la ville du Cap-Haïtien. Ils y ont réaménagé le presbytère et construit une école primaire au bénéfice de plusieurs centaines d'enfants.

Par un décret en date du 12 février 1964, le gouvernement de François Duvalier expulsa les 18 Jésuites canadiens qui travaillaient en Haïti. Le dictateur leur reprocha de ne pas respecter les institutions haïtiennes et les autorités établies, de jeter par leur comportement le trouble et la confusion dans le pays, d'attenter à l'honneur du Gouvernement et du Peuple d'Haïti, de discréditer le pays à l'étranger et de mener une vaste opération de subversion contre son gouvernement. En réalité, cette action politique de Duvalier à l'encontre des Jésuites se situait dans le cadre d'un plan de contrôle de toutes les institutions du pays, notamment de l'Eglise catholique, pour asseoir les bases de sa dictature qui allait durer d'ailleurs plus de trente ans.

Après la chute de Jean-Claude Duvalier, le 7 février 1986, un décret du Conseil National de Gouvernement (CNG), datée du 31 mars 1986, rétablit la Compagnie de Jésus en Haïti. Aujourd'hui plus d'une dizaine de Jésuites -Haïtiens et Canadiens ­travaillent dans des domaines divers, tels que la recherche et la réflexion sociales, l'enseignement universitaire, les Exercices Spirituels, l'accompagnement des paysans, le service aux réfugiés haïtiens sur la Frontière entre Haïti et la République Dominicaine. A la suite de Jésus Christ, crucifié pour la libération de l'homme et sur les pas dIgnace de Loyola, leur fondateur, les Jésuites sont en train d'écrire lentement aujourd'hui une nouvelle page de leur histoire sur la terre d'Haïti.

BREVE INFORMATIONS SUR LES JESUITES EN HAÏTI
LA COMPAGNIE DE JESUS (JESUITES) EST UN ORDRE RELIGIEUX DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE, FONDE PAR L'ESPAGNOL IGNACE DE LOYOLA A ROME EN 1540.



dateEVENEMENTS
Juillet 1704 Arrivée des Jésuites français dans le nord de Saint-Domingue sur la demande du Roi Louis XIV.
Expulsion des Jésuites de la colonie de Saint-Domingue par les autorités politiques coloniales
24 Novembre 1763- raison officielle: trop grand engagement en faveur de la cause des esclaves. Danger pour la sécurité intérieure de la colonie.
Septembre 1953Retour des Jésuites en Haïti sous le Gouvernement du Général Paul E. Magloire. Cette fois-ci, ce furent les Jésuites du Canada français (Québec)
Octobre 1953 Les Jésuites prennent la direction du Grand Séminaire
Interdiocésain Notre Dame à Port-au-Prince, pour la formation des prêtres haïtiens.
1956Les Jésuites retournent dans le Nord. Ils assurent l'animation pastorale de la paroisse de Quartier-Morin, dans le Diocèse du Cap-Haïtien.
21 novembre 1958 Convention signée à Port-au-Prince entre l'Etat haïtien et les Jésuites
Octobre 1959Inauguration de la Villa Manrèse dans le Quartier de Haut­Turgeau, Port-au-Prince.
1961Inauguration de la « Radio Manrèse » à la Villa Manrèse, Port­au-Prince
12 février 1964 Expulsion des Jésuites Canadiens d'Haïti par François Duvalier
1972- raison officielle : les Jésuites trament un complot pour renverser le gouvernement de François Duvalier
Les Jésuites commencent à entrer en Haïti de façon clandestine (sans reconnaissance officielle de lEtat) comme professeurs au Grand Séminaire Notre Dame de Port-au­Prince : Fritz Wolff, Godefroy Midy, Paul Lachance, Luigi D'Appolonia, Mathurin Charlot etc.
31 mars 1986 Le Conseil National de Gouvernement annule le décret d'expulsion du 12 février 1964 de François Duvalier et rétablit la Convention du 21 novembre 1958 entre les Jésuites et l'Etat haïtien.
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyMer 15 Avr 2009 - 12:03

Quelques photos de la vie jésuite en Haïti :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyMer 15 Avr 2009 - 13:49

Haïti Rétro


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1919 - Les marines Americaines.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][
1930 Marché Vallière
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1940 Palais National.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mai 1943- Un militaire americain et sa femme conversant avec l' Ambassadeur Americain Raymond Thurston..
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyMer 15 Avr 2009 - 14:10

Retro-La Gauche Haitienne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1946 - (de G à D) Jacques-Stephen Alexis, Georges Beaufils, Gérald Bloncourt, Théodore Baker et Gérard Chenet.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1946 - Chute du gouvernement Élie Lescot. Meeting au Parc Leconte à Port-au-Prince. Antoine Hérard, speaker de la radio HH2S, annonce Gérald Bloncourt qui va s'adresser à la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyMer 15 Avr 2009 - 21:49

Kote Rico jwen achiv sa yo?

Kontinie konsa e kenbe konpa ou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyMer 22 Avr 2009 - 17:33

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Metro5tl2

Métro Haitien

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Metroja5
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyJeu 23 Avr 2009 - 1:04

T-NEG a écrit:
PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Metro5tl2

Métro Haitien

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Metroja5

Nou genlè kase tèt tounen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyJeu 30 Avr 2009 - 20:08

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 20herbe
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyJeu 14 Mai 2009 - 11:17

Toussaint Louverture
Toussaint Louverture, Father of the First Black Republic (aka Fran�ois Dominique Toussaint Louverture (and Toussaint Br�da) Born in 1742 in Haut-du-Cap, Haiti - Died in France in April 7, 1803
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Toussaint L'Ouverture is considered the father of Haiti. Inspired by the French Revolution, the gens de couleur pressed the colonial government for expanded rights. In October 1790, 350 revolted against the government. On May 15, 1791, the French National Assembly granted political rights to all blacks and mulattoes who had been born free - but did not change the status quo regarding slavery. On August 22, 1791, slaves in the north rose initially at Bois-Caiman against their masters near Cap-Fran�ais (now Cap-Ha�tien). This revolution spread rapidly and came under the leadership of Toussaint L'Ouverture. He soon formed alliances with the gens de couleur and the maroons, whose rights had been revoked by the French government in retailiation for the uprising. Toussaint's armies defeated the French colonial army, but then joined forces with it in 1794, following a decree by the revolutionary French government that abolished slavery. Under Toussaint's command, the Saint-Domingue army then defeated invading Spanish and British forces. This cooperation between Toussaint and French forces ended in 1802, however, when Napoleon sent a new invasion force designed to subdue the colony; many islanders suspected the army would also reimpose slavery. Napoleon's forces initially were successful at fighting their way onto the island, and persuaded Toussaint to a truce. He was then betrayed, captured and died in a French prison. This backfired on the French, as it motivated Jean-Jacques Dessalines and Henri Christophe, leaders of separate military factions, to resume the rebellion. Napoleon's forces were were defeated by Dessalines at the Battle of Verti�res on November 18, 1803. On January 1, 1804 the nation declared its independence, securing its position as the second independent country in the New World, and the only successful slave rebellion in world history.
<table cellSpacing=0 cellPadding=5 width="100%" border=0 name=""><tr vAlign=top><td vAlign=top align=middle width="50%">signature de Toussaint Louverture



</TD>[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
<td vAlign=top align=middle width="50%"></TD></TR></TABLE>
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyJeu 14 Mai 2009 - 11:27

Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyJeu 14 Mai 2009 - 11:37


Actor Danny Glover in the Role of Toussaint Louverture At Canergie Hall , New York

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 17 Mai 2009 - 23:34

oke


Dernière édition par Rico le Lun 18 Mai 2009 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyLun 18 Mai 2009 - 1:23

Les Tramways de
PORT-AU-PRINCE

H a ï t i
par
Allen Morrison

[ voir version en anglais ]



La République d'Haïti occupe la partie occidentale d'Hispaniola, l'île caraïbe que visita Christophe Colomb en 1492 et qui était sous le contrôle de la France après 1664. Les esclaves noirs déclarèrent l'indépendance en 1804 et établirent une république en 1820 – la deuxième de l'Amérique. La capitale vécut deux époques de chemin de fer urbain: un réseau hippomobile entre 1878 et 1888, et un second qui débuta avec des locomotives à vapeur en 1897 et termina avec la combustion interne en 1932.
La première concession pour la construction d'un tramway fut accordée en 1876 à un groupe de financiers de New York, qui fondèrent la Compagnie des Chemins de Fer de Port-au-Prince. La CCFPP commanda six voitures ouvertes à la J. G. Brill Company de Philadelphia en octobre 1877 et inaugura un service de tramway le 17 janvier 1878. La première ligne, que liait la Croix des Bossales au Champ de Mars [voir plan], fut probablement le premier chemin de fer du pays.
Le dessin ci-dessous montre le tramway dans la Rue des Miracles près de la Baie de Port-au-Prince [voir plan]. C'est l'unique illustration qu'on ait trouvée d'un tram chevalin en Haïti [col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le service eut un succès énorme et dans les semaines suivantes la CCFPP acheta encore quatre voitures à la Brill et ouvrit une autre ligne dans la Grand-Rue [voir plan]. Malheureusement la construction des voies était mal faite, les déraillements étaient fréquents, l'entretient des véhicules n'existait pas y il y eut une compétition d'omnibus à partir de 1880. La CCFPP fit faillite en 1886 et le dernier tram du premier tramway de Port-au-Prince roula en avril 1888. Le deuxième système faisait partie d'un projet plus ambitieux et complexe, avec la participation haïtienne, américaine, française, belge et allemande. En 1896 le Comité des Négociants d'Haïti commença le renouvellement de l'ancien réseau de tramway urbain et la construction de deux nouvelles lignes rurales – le tout à être propulsé par des locomotives à vapeur. La nouvelle Société des Tramways de Port-au-Prince commanda une locomotive de huit tonnes à la H. K. Porter Co. de Pittsburgh, USA, cinq locomotives de 12 tonnes à la Lokomotivfabrik Krauss à München, Allemagne, et trois locomotives (de puissance inconnue) aux Ateliers de Tubize près de Bruxelles, Belgique. Elle commanda aussi une dizaine de voitures ouvertes à la Jackson & Sharp Co. de Wilmington, USA – toutes à huit bancs, plus grandes que les Brill de 1878, qui avaient disparu. Voici une illustration de publicité [Street Railway Journal, New York, 1/1898, p. 147]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La photographie suivante montre une voiture Jackson & Sharp et la locomotive Porter à Port-au-Prince le 27 septembre 1896. Celle-ci fut baptisée "Président Sam" en honneur du président haïtien Tirésias Simon Sam – mais à noter à gauche le drapeau U.S.A. [Street Railway Review, Chicago, 15/3/1897, p. 178]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le 18 avril 1897 la Société des Tramways de Port-au-Prince inaugura la première ligne de son tramway à vapeur, du Portail St-Joseph à travers les rues du Quai et des Miracles jusqu'au dépôt au Champ de Mars, et ensuite à la Rue des Casernes [voir plan]. La deuxième ligne dans la Grand-Rue, du Portail St-Joseph au Cimetière, fut mise en service une semaine plus tard. Dans cette vue de carte postale les voitures sont remorquées par une locomotive Krauss [col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dans les six premiers mois de fonctionnement le tramway transporta 250,000 passagers. L'écartement de la voie était de 762 mm (30 pouces impériaux). Voici un train dans la Grand-Rue [carte postale, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La Compagnie des Chemins de Fer de la Plaine du Cul-de-Sac opérait les nouvelles lignes rurales, de Port-au-Prince à Léogâne, sur la baie à 36 km à l'ouest, et de la capitale à Manneville, à 43 km à l'est [voir plan]. L'écartement de ses voies, comme des lignes de la STPP, était de 762 mm et les deux compagnies partageaient leur matériel roulant. En 1901 la CCFPCS acheta la STPP. Voici un train mixte, avec une locomotive Krauss, sur la Rue du Quai [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pour ses lignes rurales la CCFPCS importa des locomotives à 25 tonnes et de grands wagons de passagers à quatre essieux. Les trains interurbains partageaient la rue avec les urbains [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il est impossible de savoir si le train suivant faisait le service urbain ou rural, mais il est évident que la locomotive se mariait mal avec les petites voitures. La vue de la Grand-Rue est vers le sud [voir plan] [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les visites fréquentes de la marine américaine produisirent une quantité de souvenirs photographiques du transport haïtien [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



En 1905 la nouvelle Compagnie Nationale ou National Railroad inaugura un chemin de fer entre Port-au-Prince et Saint-Marc, à 100 km au nord [voir plan]. L'écartement de ses voies était de 1067 mm (42 pouces), plus large que celui de la CCFPCS. Entre 1912 et 1918 celle-ci proposait plusieurs fois l'électrification du système, au moins de ses lignes urbaines, mais le projet ne démarra jamais. Avec l'occupation américaine d'Haïti en 1915 la Haitian American Sugar Corporation ("Hasco") acquit la CCFPCS et la renomma le Chemin de Fer Central ou Central Railroad. Hasco tenta des améliorations, e.g., le recouvrement des locomotives [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La carte postale suivante montre une locomotive recouvrée avec deux remorques [col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce train suit la Rue des Casernes [voir plan] [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais les voitures et les rails vieillissaient et il y avait une nouvelle compétition d'autobus. Entre 1912 et 1922 les revenus du Chemin de Fer Central (ex-CCFPCS) diminuèrent de 64%, de $94,000 à $34,000. Cette vue de la Rue du Quai des années 1910 [voir plan] montre un train plein de passagers [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais la même vue dix dans plus tard montre un petit tram presque vide – et des automobiles, absentes de toutes les illustrations précédentes [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Un magazine américain explica le nouveau modèle [Popular Mechanics, Chicago, 5/1922]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dans les années 20 il y avait aussi une voiture à huit roues avec une porte centrale. Son origine est inconnue [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Afin qu'on ne pense pas que tout en Port-au-Prince soit désordre et pobresse, voici le quartier du Champ de Mars en 1930 [voir plan]. Le drapeau américain marque l'Ambassade USA. Le tram se dirige vers le dépôt des tramways, un grand édifice qui fut remplacé plus tard par le Palais de l'Exposition. L'endroit est occupé aujourd'hui par le Musée d'Art Haïtien [cp, col. AM]:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le tramway courageux de Port-au-Prince disparut complètement en 1932. Son matériel roulant fut probablement transféré à des plantations de café ou de sucre, où il roule peut-être encore . . . Les cartes topographiques des années 50 suggèrent une fusion des lignes rurales de l'ancienne CCFPCS avec le réseau de la Compagnie Nationale des Chemins de Fer d'Haïti.





BIBLIOGRAPHIE
"A Street Railway in Hayti" en Street Railway Review (Chicago), 15/3/1897, pp. 178-179. Description et deux illustrations du projet à Port-au-Prince.
L.[?] Gentil Tippenhauer. Plan de la Ville de Port-au-Prince. Port-au-Prince, 1904. Grand plan à l'échelle de 1:6,000. Détail extraordinaire du système de tramway.
Haïti. Direction générale des travaux publics. Documents relatifs au service des tramways de la capitale et du Chemin de Fer de la Plaine du Cul-de-Sac. Port-au-Prince, 1906. Compte rendu de textes de 1897, 1898 et 1904. Des descriptions détaillées du matériel roulant.
"Haiti: General Features of the Republic" en Trade Promotion Series #5, pp. 283-284, du U.S. Bureau of Foreign & Domestic Commerce. Washington, 1925. Bonne description des chemins de fer d'Haïti.
Haïti. Direction Générale des Travaux Publics. "Port-au-Prince", 1930. Plan de la ville qui indique les routes du tramway. [Copie fournie par Stanley F. X. Worris]
Robert Debs Heinl. Written in blood: the story of the Haitian people, 1492-1971. Boston, 1978. Une des rares histoires d'Haïti qui parle des tramways, p. 337.
Georges Corvington. Port-au-Prince au cours des ans. Port-au-Prince, 1972-1993. Grande oeuvre illustrée de six volumes avec des passages extraordinaires sur les tramways: v. 3, pp. 231-2, 283-5; v. 4, pp. 20-1, 71-4, 127-8, 184-5; v. 5, pp. 169-61; v. 6, pp. 164-5.
Dr. Georges Michel. Les chemins de fer de l'Ile d'Haïti. Port-au-Prince, 1989. Description détaillée de toutes les lignes du pays.
En plus, l'auteur veut exprimer ses remerciements sincères au Prof. Harold E. Cox de Wilkes University pour ses renseignements sur la fabrication des premiers trams haïtiens par la compagnie J. G. Brill.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyLun 18 Mai 2009 - 8:10

C'est malheureux, aujourd'hui nous serions entrain de les réparer. Selon moi, nous devrions faire comme la chine pour débloquer P-A-P: Donner de fortes taxtes,du moins à P-A-P, pour les détenteurs de voiture. Les tramways sont pour moi une bonne solution pour une Haiti plus verte et plus circulable...
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyLun 18 Mai 2009 - 9:05

menm jan foto sa yo pote anpil bon souveni de yon lot ayiti men yo montre a kel pwen nou fè bak kolektivman.pou mwen ayisyen lontan yo te bokou pi entelijan ke sa nou genyen koulyè ya malgre etid ke jeneratyon saa fè.pou mwen yo te genyn plis bon sans.nan yon peyi ki enpote gasoline eske li pa ta fè plis sans ke transpor piblik la asire pa tren ak tranmway o lye de paket ti kamyonet sa yo.gade ki jan la chine ap modernise transpor piblik li menm bagay pou japon.nou menm se autowout ki pi modern nan karayib la ke nou di nou vle konstwi;ake ki moun ki di sa pral konstwi l li pa konnen.

se pou sa nou dwe bat pou nou mete a la tet peyi ya yon gwoup moun ki panse yon lot jan.moun ki konprann byen pwoblem peyi ya e ki pragmatik ase pou konprann lè w pa ka fè tout bagay a la fwa w komanse pa sa ki pi enpotan yo dabor.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyLun 18 Mai 2009 - 9:28

konstwi otowout pap chanje anyen. Gad Los angeles valè otowout yo genyen toujou gen blokis...
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyJeu 21 Mai 2009 - 19:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
President Duvalier et Colonel Heinl


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

President J.C.Duvalier et sa mère Simone Duvalier


<table cellSpacing=0 cellPadding=0 align=center border=0><tr><td>[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Exposition mortuaire de Francois Duvalier au Palais National


</TD></TR></TABLE>






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyVen 22 Mai 2009 - 14:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CNG 1ère version
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2009 - 15:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Clément Jumelle, candidat à la présidence- 1957
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Louis Dejoie candidat à la presidance-1955

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Candidat Francois Duvalier, chez lui, mai 1957

Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2009 - 15:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1948- Président Estimé au Casino International
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Port-au-Prince 1954

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1966…. Empereur Haile Selassié en visite.



D
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2009 - 16:12

Rodlam Sans Malice a écrit:
menm jan foto sa yo pote anpil bon souveni de yon lot ayiti men yo montre a kel pwen nou fè bak kolektivman.pou mwen ayisyen lontan yo te bokou pi entelijan ke sa nou genyen koulyè ya malgre etid ke jeneratyon saa fè.pou mwen yo te genyn plis bon sans.nan yon peyi ki enpote gasoline eske li pa ta fè plis sans ke transpor piblik la asire pa tren ak tranmway o lye de paket ti kamyonet sa yo.gade ki jan la chine ap modernise transpor piblik li menm bagay pou japon.nou menm se autowout ki pi modern nan karayib la ke nou di nou vle konstwi;ake ki moun ki di sa pral konstwi l li pa konnen.

se pou sa nou dwe bat pou nou mete a la tet peyi ya yon gwoup moun ki panse yon lot jan.moun ki konprann byen pwoblem peyi ya e ki pragmatik ase pou konprann lè w pa ka fè tout bagay a la fwa w komanse pa sa ki pi enpotan yo dabor.

KLAS DOMONANT YO FE BAK OU PEP LA?SE TI PEP LA KI TAP MENNEN?
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2009 - 16:22

kestyon w lan debatab wi.si genyen yon evolutyon tou piti nan yon sektè pep la fok w di tou pat genyen zafè manje biskwit labou,sida, kidnaping,bidonvil tout kote 1/2 milyon ti moun ki pa ka ale lekol byen ke dernye pwoblem yo se resilta surpopulatyon ak kretinism gouvenman ki pase apre 56.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2009 - 16:36

Rodlam Sans Malice a écrit:
kestyon w lan debatab wi.si genyen yon evolutyon tou piti nan yon sektè pep la fok w di tou pat genyen zafè manje biskwit labou,sida, kidnaping,bidonvil tout kote 1/2 milyon ti moun ki pa ka ale lekol byen ke dernye pwoblem yo se resilta surpopulatyon ak kretinism gouvenman ki pase apre 56.

Malis,

Sijè sa a se sou istwa.

Si ou bezwen fè komantè sa yo, ale nan yon lot pos.

Ou deranje tout moun e sa re le dezod.

Lè mwen panse se yon atik nouvo ki tonbe, kouri ouvri sijè a, e se ou kap fè dezod.

Se pa serie.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 EmptyDim 24 Mai 2009 - 16:39

eske w li kestyon ke pipo posem lan?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI   PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PAJ ISTWA AK IMAJ DANTAN PEYI DAYITI
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Culture-
Sauter vers: