Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -26%
DeLonghi Détartrant écologique pour ...
Voir le deal
9.90 €

 

 Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue

Aller en bas 
+2
piporiko
Rico
6 participants
AuteurMessage
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyDim 12 Avr 2009 - 23:52

Aristide et la cocaïne
Traduction de Jean Erich René

Posté le Samedi, 04.11.09
MiamiHerald

Le Président Jean-Bertrand Aristide qui a gouverné Haïti, à plusieurs
reprises, est mis sous enquête par le Bureau du procureur des États-Unis à
Miami pour avoir, prétendument, reçu des millions de dollars des
trafiquants de drogue qui ont transféré des tonnes de cocaïne à partir de
cette nation pauvre des Caraïbes, selon les sources citées par Miami
Herald, en avril 2004. "

Exposé du Sommet des Dirigeants corrompus
Par GERARDO REYES ET FRANCES ROBLES
frobles@MiamiHerald .com
Posté le Samedi, 04.11.09

http://www.miamiher ald.com/news/ breaking- news/v-fullstory /story/995131. html

Par un samedi ensoleillé de Décembre 1994, date à laquelle les dirigeants
de l'hémisphère se sont réunis pour le Premier Sommet des Amériques qui se
tenait dans les jardins de la Vizcaya avec un sourire figé et la solennité
des vagues.

La majorité des 34 leaders de la région a signé ce qui était annoncé au
tableau de bord comme le premier accord international visant à arrêter la
corruption. Ils ont promis de lutter contre la politique généralisée du vol
avec toutes les ressources à leur disposition - et ils l’ont confirmé par
écrit.

Quinze ans plus tard, près d'une douzaine de signataires du pacte
anti-corruption de Miami, dans les années subséquentes, sont en prison en
vertu d’un acte d'accusation, ou bien ils passent des années à esquiver
des accusations criminelles de corruption ou de violation des droits de
l'homme. De Panama au Pérou et au Paraguay, les présidents de l'hémisphère
occidental se sont battus contre les accusations de détournement de fonds,
de blanchiment d'argent et même de meurtre.

Constater qu’une douzaine des dirigeants qui ont signé les précédentes
déclarations dressées contre la corruption tombent eux-mêmes sous des
accusations criminelles, relève d’une grande ironie, sont unanimes à
reconnaitre les experts du Sommet de 1994 à Miami.

«En 1994, la« corruption »a été un mauvais mot'', a déclaré à Washington le
politologue Gerardo Berthin, qui conçoit la bonne gouvernance et la
transparence des programmes dans tout l'hémisphère. `` Personne
n'accepterait que la corruption existe. Un des succès de ce sommet, c'est
qu'il met le mot à sa place. Le Président péruvien Alberto Fujimori vient
d’être condamné. Il y a dix ans, c’était impensable.' '

Au début de cette semaine, la Cour suprême du Pérou a condamné l’ancien
professeur d'agronomie âgé de 70 ans, à 25 ans de prison pour
l'autorisation des massacres qui ont occasionné 25 morts. Il a également
été reconnu coupable d'enlèvement en 1992 d'un journaliste et homme
d'affaires.

Président de 1990 à 2000, Fujimori a quitté ses fonctions brusquement au
milieu d'un scandale de corruption lié à la vente d'armes à la guérilla
colombienne, conçue par son éminence grise, Vladimiro Montesinos. Une
enquête de la presse a également révélé que pour la campagne de réélection
de Fujimori l’homme avait monté une industrie de falsification des
signatures dans l'enregistrement de la campagne, au cours du processus
électoral.

Sa capture ne se serait pas produite sans l'aide du Japon et du Chili, deux
pays où il s’était réfugié au cours de sa cavale, disent les experts. Cette
coopération internationale a été l'un des nombreux sous-produits de la
"Convention interaméricaine contre la corruption, de l'Organisation des
États américains. Le plan d'action s’est concrétisé deux ans après la
signature de la Déclaration de 1994, a déclaré Joseph Tulchin, l'auteur du
livre de la corruption en Amérique latine, chercheur principal au Woodrow
Wilson Center.

''Grâce au sommet, la corruption est devenue une question internationale.
L’Espagne a inculpé le [dictateur chilien] Augusto Pinochet. Le Japon et le
Chili, ont aidé à la capture de Fujimori,'' dit Tulchin. `` Vous avez
encouragé la corruption, ce qui est mauvais. Le fait que vous déployez les
efforts visant à la contrôler, doit être considéré comme une bonne
action.''

Les experts disent que le sommet était important, parce que c'était la
première fois que le monde a adopté une approche multilatérale régionale
pour mettre fin à ce qui avait été longtemps considéré comme une grande
affaire.

''Le fait que certains de ces dirigeants ont été identifiés comme étant
impliqués dans des pratiques de corruption, je pense, est une bonne chose -
il montre la capacité des démocraties de la région à lutter contre la
corruption'' , a déclaré Thomas Shannon, Assistant Secrétaire des Etats
Unis. Au milieu des années 1990, de nombreux pays d'Amérique latine ont été
de nouvelles démocraties qui apprennent récemment à enquêter sur les
dirigeants. Démocratie et plan d'action de l'OEA a créé l'atmosphère
propice à la lutte contre tout détournement de fonds et le favoritisme.

''Ce qui était tout à fait OK avec un clin d'oeil et un signe de tête a été
soudainement interdit'', a déclaré le retraité du Département d'Etat
américain Richard Werksman, qui a été le premier représentant américain
pour le comité chargé de suivre l'application de la Convention de l'OEA.

Il a créé un examen annuel de la corruption pour les pays ayant publié des
rapports grâce au support des groupes non gouvernementaux. Ces pays
partagent les technologies d'investigation et commencent à mettre leurs
budgets sur le Web.

En 2001, ils ont créé un mécanisme de suivi des résultats. Parmi ceux qui
ont failli aux clauses du document qu’ils ont signé nous relevons:

• Carlos Menem, président de l'Argentine de 1989-1999, s'est retrouvé au
centre d'un scandale, un an après le sommet pour avoir signé les décrets
autorisant la vente de 6.500 tonnes d'armes à l'Equateur et la Croatie,
lorsque les deux pays étaient en guerre avec d'autres nations.

À la suite de l'enquête, l'ancien président a été arrêté en Juin 2001 sous
l’accusation d’être de connivence avec des criminels. Il a passé plus de
cinq mois en résidence surveillée. En 2003, il a fui le pays et les
autorités argentines ont émis un mandat d'arrêt contre lui. Maintenant,
vivant en Argentine, l’ancien chef de file de 78-ans est toujours sous
l'acte d'accusation pour la vente d'armes.

•En avril de cette année, un juge argentin a rouvert une autre affaire liée
à une explosion qui a eu lieu en 1995 dans une usine militaire et qui a
fait sept morts et 300 blessés - apparemment dans une tentative d'effacer
les preuves dans les cas de contrebande.

•Le Président Jean-Bertrand Aristide qui a gouverné Haïti à plusieurs
reprises, est mis sous enquête par le Bureau du procureur des États-Unis à
Miami pour avoir, prétendument, reçu des millions de dollars de la part des
trafiquants de drogue qui ont transféré des tonnes de cocaïne à partir de
cette nation pauvre des Caraïbes, selon les sources citées par Miami
Herald, en avril 2004.

•Ernesto Pérez Balladares Président du Panama, 1994-1999, a eu son visa
d'entrée aux États-Unis pour avoir coupé ses liens avec la traite des
migrants chinois sans-papiers.

• Juan Carlos Wasmosy Président du Paraguay, 1993-1998, a été condamné à
quatre ans de prison pour le détournement d’environ 10 millions de dollars
pour avoir aidé une banque privée qui a fait faillite. La Cour suprême l’a
blanchi en Juin 2007.

• Le président Ernesto Samper, de la Colombie, 1994-1998, a été accusé
devant la Commission de la Chambre des Représentants de Colombie d'avoir
accepté 6 millions de dollars en contribution du cartel de la drogue de
Cali.

Dans un procès qui a été intensément critiqué pour son manque
d'impartialité , les accusations portées contre Samper ont été rejetées.
Washington a retiré son visa.

• Le Président du Nicaragua, Arnoldo Alemán, 1997-2002, a signé la
déclaration du Deuxième Sommet des Amériques, au Chili, où les dirigeants
se sont engagés à lutter contre le blanchiment d'argent. C'est précisément
l'une des charges retenues contre Alemán quand il a été condamné en
Décembre 2003 à 20 ans de prison pour détournement de fonds.

Dans une décision controversée, la Cour suprême du Nicaragua a révoqué
cette sentence en Janvier 2009. Washington a enlevé son visa.

•Fabián Alarcón, Président de l'Équateur, 1997-1998, qui a pris part au
sommet du Chili était en état d'arrestation pendant 128 jours en 1999 sous
l’accusation d’avoir embauché 1200 employés fantômes alors qu'il était
président du Congrès. Son visa américain a été révoqué.

•Le Président du Guatemala Alfonso Portillo, 2004-2004, a fui au Mexique,
au milieu d'un scandale impliquant le détournement de fonds. Portillo est
accusé d'avoir autorisé le transfert d'environ 16 millions de dollars au
nom du ministère de la Défense, une somme qui a été détournée par les
officiers de l'armée. Il a été extradé au Guatemala, au Mexique en Octobre
2008. Au début de cette semaine, une commission spéciale de l'ONU a déposé
des accusations officielles demandant qu'il soit jugé pour corruption.

• Rafael Angel Calderon du Costa Rica, 1990-1994, est devenu le premier
ex-chef de l'Etat du pays à subir son procès pour corruption et
détournement de fonds. Les charges retenues contre lui concernent des
accusations de détournement de flux des caisses de sécurité sociale.

• Miguel Angel Rodríguez de Costa Rica, 1998-2002, est également confronté
à des accusations de corruption liée à des ristournes obtenues d’une
entreprise de télécommunications française Alcatel.

''Je souhaite pouvoir pointer du doigt quelqu'un et retracer sa présence à
la convention qui a été signée. A dit Werksman. `` Mais il est difficile de
croire que Fujimori serait là où il est maintenant n’était-ce ce mouvement
de lutte contre la corruption dont la convention est partie prenante. Je
n'accepterai jamais que cet effort soit fait pour rien.''


Pour toute authentification voici le texte original en Anglais de Miami
Herald daté du 11 avril 2009.
Revenir en haut Aller en bas
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 7:54

Rico a écrit:
Aristide et la cocaïne
Traduction de Jean Erich René

Posté le Samedi, 04.11.09
MiamiHerald

Le Président Jean-Bertrand Aristide qui a gouverné Haïti, à plusieurs
reprises, est mis sous enquête par le Bureau du procureur des États-Unis à
Miami pour avoir, prétendument, reçu des millions de dollars des
trafiquants de drogue qui ont transféré des tonnes de cocaïne à partir de
cette nation pauvre des Caraïbes, selon les sources citées par Miami
Herald, en avril 2004. "

Exposé du Sommet des Dirigeants corrompus
Par GERARDO REYES ET FRANCES ROBLES
frobles@MiamiHerald .com
Posté le Samedi, 04.11.09

http://www.miamiher ald.com/news/ breaking- news/v-fullstory /story/995131. html




MWEN PA WE POU KI SA NON ,RICO,OU EKSITE TANKOU YON VEUVE EN CHALEUR.OU KONPRAN N FRANSEU E OU WE MO"PRETENDUMENT".CA EXPLIQUE TOUT.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 8:11

Que les anciens parrains et leurs Capos s'entendent avec les nouveaux.Ne sont-ils pas du meme panier ces crabes à grosses pinces qui s'entretuent.?
Revenir en haut Aller en bas
Joel
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 17267
Localisation : USA
Loisirs : Histoire
Date d'inscription : 24/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le patriote

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 8:16

Pipo,

Ou pa wè ARISTIDE fin fè nèg sa yo pèdi lòlòj yo?
Se premye fwa yon prezidan an ekzil fè ti nèg tranble lan kanson yo konsa.
Kòm si te gen anyen de nouvo lan atik lan .
depi yo fin kapote Aristide lan ,y ap chache konekte l ak zafè dwòg lan,e mesye yo te di ke pa gen evidans ke li te pwofite pèsonèlman de trafik dwòg lan.
Aristide gen lè ap fè nèg yo anraje vre wi
Revenir en haut Aller en bas
jafrikayiti
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 2236
Localisation : Ottawa
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Bon neg guinen

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 8:46

Gen pasaj nan listwa peyi a, se konpotman eleman sa yo ki pèmèt mwen kwè sa te rive tout bon nan listwa - tankou Ayisyen yo di ki te konn bat bravo lè blan t ap fè karikati Jeneral Toussaint, Laperè Dessalines osnon Soulouque mete nan jounal peyi yo pou avili pèp Nwa osnon, lè yo te deklare Prezidan Ayisyen an se yon kanibal.

Se domaj gen nèg vivi dan griyen ki pa kapab depase estad "ti-moun-ri" sa a pou yo ta vin granmoun ki respekte tèt yo, pèp yo, ras yo.

jaf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 8:58

Yo konnen kote'l li ye Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Rico
Super Star
Super Star
Rico

Masculin
Nombre de messages : 8954
Localisation : inconnue
Loisirs : néant
Date d'inscription : 02/09/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: dindon de la farce

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 9:33

Antouka vye pwovèb lakay di lafimen pa janm soti san dife.

Eske nou dwe pase nan vivi dan griyen, sa gwo konesko peyi blan ap pale

Istwa pase bann chef lougarou se bon jan egzanp devan sèten tribino kredib.

E anpil kote jistis magouy kite yo chape poul yo, deklare pesonaj non grata lakay mon onk meriken

osi byen kanayen ki pwentiye anpil kont tout koken


Revenir en haut Aller en bas
Marc H
Super Star
Super Star
Marc H

Masculin
Nombre de messages : 9915
Localisation : Quebec
Opinion politique : Démocrate
Loisirs : soccer
Date d'inscription : 28/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Le voyeur

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 11:29

Mon seul problème avec Aristide ce n'est pas ce que disent ou pensent ses opposants mais qu'il refuse de voir la réalité en face. Il doit se retirer et il faut qu'il se retire pour le meilleur et non de rester pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue EmptyLun 13 Avr 2009 - 22:46

Pafwa map mande si Meksiken yo ki nan loposityon o meksik ap avili Presidan meksik la konsa.e se pa 2 drug ki ap soti o meksik ki ap rantre o Zeta Zuni.Map mande tet mwen ant kokayinn ak tabak ki les ki pi nosif poutan mwen pa tande ke ameriken ap kritike Presidan bush ou Obama pou kotisatyon yo resevwa nan kanpay yo de gwo konpayi tabak yo.Men ass.... ayisyen yo pa menm ka panse.

mwen pat tande yo krtike ti milat la ke yo te kenbe nan aeropor San juan lan non ni ansyen ofisye ekzekitif lame dayiti ke yo te kenbe ki tal chache machandiz li nan aeropor new York ke yo te arete. ansyen drug dilè ki ap kritike moun ki retire monopol la nan men yo.Ansyen kapo ansyen chef la polis la ki kouri ak Aristide pou komes li te ka mache jodya ki ap rele bare drug dilè.Ala yo odasye.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty
MessageSujet: Re: Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue   Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aristide encore dans le collimateur de Miami Herald dans le dossier de la drogue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: