Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -29%
Les Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge en ...
Voir le deal
127 €

 

 LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI Empty
MessageSujet: LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI   LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI EmptyVen 17 Avr 2009 - 19:00

<table cellSpacing=0 cellPadding=0 background=images/bg1.gif border=0><tr><td colSpan=3>

</TD></TR>
<tr><td></TD>
<td></TD></TR>
<tr><td></TD>
<td vAlign=center></TD>
<td align=left></TD></TR>
<tr><td></TD>
<td></TD></TR></TABLE>
<table cellSpacing=2 cellPadding=2 border=0><tr><td vAlign=top>Posté le 7 janvier 2009

Bien avant la fin de la guerre froide, Haïti n’a pas
bougé sur le plan géostratégique. Nous ne représentons
pas une menace pour Washington. Toutefois, les
machines des Bush (père et fils) laissent traîner sur le
pays une succession de malheur et de misère.
L’évangile des Bush n’a pas sauvé les
pauvres haïtiens. Bien au contraire, les calvaires
ont augmenté.


Du Coup d’Etat de 1991 à l’enlèvement du Président
en 2004, les Bush ont rudement troublé les ambitions
de Jean Bertrand Aristide.
Pour le peuple, le coup de grâce vient dans le refus de
la requête du Président Preval, d’accorder un Statut
Temporaire Spécial (TPS) a des haïtiens vivant aux
Etats-Unis, après la dévastation de quatre ouragans
consécutifs sur le pays l’été dernier.
Ainsi, l’administration sortante laisse à Obama une
politique américaine en dents de scie ou les périls sont
de plus en plus pressant et imminents.

En dépit du fait que les raz-de-marée électoraux
lavalassiens affaiblissent la balance du pouvoir,
la Constitution de 1987 reste inchangée, même
lorsqu’elle n’est appliquée sélectivement.
On n’a pas eu de tentation sérieuse d’une constitution
sur mesure.

Les rumeurs de contrôle du pouvoir Judiciaire se sont
révélées fausses.
Pour preuve, après le Coup d’Etat de 1991, c’est le juge
modéré Nerette qui joue le rôle de Président derrières les
doublures a peines voilees des militaires.
En 2004, le juge Boniface Alexandre ne cache pas son
dédain de lavalas et trinque dans l’euphorie de la
« délivrance des freedoms fighters » de son puissant
Premier ministre.

Même les Conseils Electoraux Provisoires n’ont pas fait
table rase au profit des lavalassiens.
Celui d’Anselme Remy produit une majorité relative a
dominance OPL. Alors que le Conseil de Léon Manus
n’objecte que sur le calcul de quelques rares scrutins qui
en réalité ne réduirait de très peu la nette avance de La fanmi.
Simultanément, la nomination d’un Président parallèle par la
Convergence Démocratique n’a pas poussé le pouvoir a la limite.

Il reste entendu que les allégations d’utilisation
de l’argent de la drogue au financement des redoutables
militants, la confiscation de certains biens au vu et su
de tous par certains, le piétinement de certains membres
du secteur des affaires et la réduction du
pluralisme politique a sa plus petite expression sont au
centre du cas des acharnés du départ.

Le paradoxe, rien de tout cela n’affecte les rapports privilégiés
entre Washington et Port-au-Prince (du moins en apparence,
dans l’illusion formaliste du Chef de l’Etat).
En évidence, émissaires et ambassadeurs du gouvernement
américain améliorent leur statut d’interlocuteurs spéciaux du
pouvoir.
De plus, la protection rapprochée du Président reste l’exclusivité
des américains.
Malgré ce rapprochement apparent, l’administration de Bush fils
réussit à partir d’une approche à double tranchant, à opposer la
présidence d’Aristide jusqu'à la pénétrer et ronger
le cœur du pouvoir.
A la base de ce jeu de dupe, le président semble minimiser
le fait que l’ennemi d’un grand devient ipso facto
l’ennemi de tous les grands.
Le président pense renverser l’approche du début de son premier
mandat ou la France était en exergue.

Somme toute, de Bush père a Bush fils, il n’ y a
qu’une différence de degré.
Avec la présence de l’armée, la tache de Bush I parait plus aisée.
Par contre, avec Bush II l’emprise de la mondialisation et des
ONG renforce la domination Proxy des Etats-Unis.
La stratégie débouche sur un embargo économique tacite,
la coupure presque totale de l’aide externe et l’interdiction
des ventes d’armes qui finit par démoraliser la Police et le
commencement de la fin du pouvoir d’Etat.

Dans l’analyse finale, le push ultime se concrétise avec
la mise en commun des ressources des trois grands.
La rationalité derrière toute alliance contre Haïti est historique.
La nation la plus pauvre de l’hémisphère doit garder son statut.
Les ressources d’une quelconque restitution réduiraient les
disparités sociales et augmenteraient du même coup l’égalité
entre les citoyens devant la loi. De fait, les droits des haïtiens
sont éliminés par l’alliance collusoire des grands qui profite de
l’image de division prônée bon gré mal gré par le président,
suivie de la mise en œuvre du plan d’insurrection et d’enlèvement.

Néanmoins, les effets du paradoxe démocratique sont trop
souvent minimisés.
Les expériences démocratiques débouchent sur un populisme
nationaliste en Amérique Latine et le Fondamentalisme dans
les pays musulmans (Samuel Huntington).
L’Amérique des Bush n’a pas réussie à refaire Haïti,
plutôt la défaire en réalité.


Les valeurs de l’Amérique, ses normes et ses aspirations
sont chassées par l’impulse unilatéraliste.
Nous devons aider Barack Obama à renverser la vague.</TD></TR></TABLE>
Revenir en haut Aller en bas
Rodlam Sans Malice
Super Star
Super Star
Rodlam Sans Malice

Masculin
Nombre de messages : 11114
Localisation : USA
Loisirs : Lecture et Internet
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: Stock market

LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI   LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI EmptyVen 17 Avr 2009 - 21:34

Les oligarchies sont très solidaires ;malheur aux defenseurs des demunis qui ignorent cette réalité.Le tort d'Aristide est de minimiser cette alliance des riches.Il n'avait pas la determination et la poigne nécéssaire pour entreprendre les reformes qu'il preconisait.Est-ce pourquoi il a echoué.nous devons apprendre de son echec.Il n'y a pas d'omelette sans caser les oeufs.Dessalines n'a pas delivré les esclaves par des discours.La politique n'est pas une activité pour les enfants de coeur surtout quand on veut operer des changements profonds dans la societé.Geroges Washington,Rousseau, Robespierre,.les bolchevics ,mao ,Fidel ,Chavez l'ont compris et bati des remparts pour empecher la contre revolution.

Après avoir aboli le bras armé de l'oligarchie Aristide devrait creer sa propre gendamerie.comme l'avait fait Duvalier.Il avait les moyens pour le faire ,mais pour son malheur il se contentait de parler de minorité zwit.Et c'est cette minorité qui l'a renversé.Alors que ceux qui veuillent changer les structures sociales, politiques et administratives du pays apprenent les lecons de l'echec du mouvement populaire haitien .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI   LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI EmptySam 18 Avr 2009 - 10:35

Si il aurait crée une Gendarmerie, on aurait dit qu'il cèderait à l'envie de faire une dictature.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI Empty
MessageSujet: Re: LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI   LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LES PRÉSIDENCES DES BUSH ET LE MALHEUR D’HAÏTI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: