Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti

FOROM AYITI : Tèt Ansanm Pou'n Chanje Ayiti.
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  PortailPortail  ÉvènementsÉvènements  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -26%
[CDAV] – 200€ sur la TV OLED UHD 4K – ...
Voir le deal
1399 €

 

 temognage.

Aller en bas 
AuteurMessage
piporiko
Super Star
Super Star


Masculin
Nombre de messages : 4753
Age : 51
Localisation : USA
Opinion politique : Homme de gauche,anti-imperialiste....
Loisirs : MUSIC MOVIES BOOKS
Date d'inscription : 21/08/2006

Feuille de personnage
Jeu de rôle: L'impulsif

temognage. Empty
MessageSujet: temognage.   temognage. EmptyJeu 23 Avr 2009 - 12:00

Madame,

J’ai
aussi vu le film « Sonson Pipirit ». C’est l’un des meilleurs films
haïtiens de par la qualité des images et de l’éclairage. Les images et
la lumière ont été bien balancées. A la fin du film, pour une chèvre
volée, « le diable a mangé tout le monde » même ceux qui ne savaient si la chèvre a été volée.



Concernant
votre texte, je l’ai lu et l’ai relu. Il y a beaucoup de points
convergents. Tout jeune, je me rappelle encore de chaudes discussions
que mon père et moi avions dans un appartement de Brooklyn sur LAVALAS
et son leader. Lui pour et moi contre. Mais que voulez-vous, la vie
n’est-elle pas quelque fois un espace « d’une lutte des contraires » et
ce serait très niaiseux (à la manière des Canadiens) si tout le monde
avait la même opinion sur tout.



Depuis
1990, LAVALAS s’est toujours organisé pour s’accaparer du pouvoir.
Elections contestées ou pas, stratégie de « totalité versus majorité »
le 21 mai 2000, réadaptation en LESPWA vers une majorité silencieuse le
7 février 2006, René Préval revient pour la plus belle. Selon la
Constitution de 1987, en son article 134.-2 « les prochaines élections présidentielles en Haïti devraient avoir lieu le dernier dimanche du mois de NOVEMBRE 2010 ».
L’opposition à LAVALAS qui n’a jamais préparé l’après-Aristide se sera
vue étonner de se voir subir d’autres stratégies qui sont déjà là… et
les cris de remords continueront.



Durant le 20ème siècle haïtien, de Elie
Lescot (1941) à Jean-Bertrand Aristide (2004), les successeurs au
pouvoir sont toujours des adversaires politiques au président sortant.
Haïti est le pays où l’on sait très bien le « jour qu’on entre au
Palais National où à la Primature mais on ne sait pas quand et comment
l’on va en sortir. La porte de l’exit n’est jamais claire. »
C’est
pourquoi dans la ligne des Chefs d’Etat, le Président Haïtien a, sauf
René Préval (1996-2001) a trois destinations : la mort, la prison ou
l’exil. La mort au pouvoir dans le cas de Francois Duvalier (64 ans),
la prison : Ertha Pascal Trouillot, Genéral Prosper Avril, Premier
Ministre Yvon Neptune et l’exil : Général Henri Namphy, Jean-Claude
Duvalier, Jean-Bertrand Aristide.



Examinons un peu ce qui s’est passé le 7 février 2006.


Si l’on suit le pattern
des successions de pouvoir depuis Lescot, l’Opposition qui s’est unie
en full force pour pressurer Aristide à démissionner le 29 février 2004
devrait s’organiser pour empêcher le retour de LAVALAS en février 2006
mais aujourd’hui le constat est différent. Dumarsais Estimé a succédé à
Elie Lescot, Paul E. Magloire a succédé à Estimé, Duvalier a succédé à
Magloire, Manigat, surtout Aristide avec le cri « makout pa ladan’l » a
émergé en 1990. Puis René Préval via les élections de 2006 cassera le pattern
et a succédé à Jean-Bertrand Aristide via les élections. Cette
opposition anti-Aristide, de qui est-elle composée ? Quelle est la
nature de sa famille idéologique ? Est-elle anti-Duvalier ou
anti-Aristide ou est-elle pro-révolution vers un changement systémique?



Avant
la Transition de 2004, l’opposition anti-Aristide pouvait prétexter à
cor et à cri qu’elle ne pouvait pas s’organiser pour faire une campagne
contre LAVALAS à cause de la violence des chimères, et patati et
patata. Cette opposition anti-Aristide comprenait-elle cette phrase de
Lionel Jospin qui a vu venir le vent très fort de Ségolène Royal ( 17
millions de voix face à Sarkozy) : « Faute de pouvoir rassembler, je préfère ne pas diviser ». Dans une conversation avec un ex-candidat à la présidence, je lui ai dit : « Monsieur l’ex-candidat, qui ne voyait pas le vent venir de Marmelade? » 34 candidats en face de René Préval. Chacun de ces 34 se voyait déjà au Palais National.



Entre autres, en face de Préval, selon mon opinion,
je souligne mon opinion, il y avait deux personnalités qui pourraient
réaliser plus de 15%, de votes il s’agit d’un homme et d’une femme.
N’importe lequel offrirait en face de Préval un beau match de foot-ball
Brésil-Argentine mais ce fut Brésil-Haïti -6-0. Le premier des deux,
était empêché sur la base de l’article 15 de la Constitution de 1987
parce que le peuple cherchait un sang neuf. La femme,
pour sa part, était bloquée par le machisme qui est très fort chez
nous. Dans les grandes envolées historiques du Prof. Leslie F. Manigat,
il a évoqué les différents MOMENTS de l’histoire (Moment Makandal,
Moment Zabeth) mais pour cette femme dont il est question, ce fut le
Moment M, mais l’Histoire jugera si mon opinion est correcte. Passons.



Lors
des élections de 2006, sur 3,2 millions d’électeurs, on a eu un taux
approximatif de 60% qui se rendirent aux urnes, soit 2,2 millions de
participants. La différence entre Préval et Manigat était dans l’ordre
de 37%. Parmi les dix premiers, soit de 1% à 49%, il y avait dans ce
groupe le « Deal des Neuf ». Faut-il rappeler que 1% était 22,000 voix?
Vingt-cinq candidats, ci-inclus Marc Bazin a obtenu moins de 1%.



L’opposition
Anti-Aristide en novembre 2005 a signé un document dénommant « Entente
des 9 ». Ce deal était résumé en ces termes : « Celui qui obtiendra assez de votes pour se rendre au second tour, il aura le support inconditionnel des huit (Cool autres.» Le lundi 13 février 2006, quand P-au-P fut à
feu et à sang, avec les menaces d’une guerre civile historique, les
forces étatiques ont perdu le contrôle de l’avalanche des gens qui
réclamaient leurs votes en faveur de Préval, deux leaders du « Deal des
Neuf » ont monté au créneau pour dire : « Il n’y a plus de deal, donnez le pouvoir à Ti René. » Charlito Backer, de son côté, appela Manigat pour lui dire : « Monsieur Manigat, tu as toujours tout mon support, ne relâchez pas. ». Quelqu’un
de très puissant et qui a en plus financé la campagne de Manigat a
appelé le Professeur pour lui dire de concéder la victoire à Préval
pour le bien de la Nation. Le Professeur a réagi en ces termes : « Je considère votre coup de fil comme un geste de trahison. »
Du groupe des 9, certains ont appelé le Premier Ministre Latortue
off-the-record pour lui dire de ne pas faire la « tête raide » car
c’est Préval qui a gagné. Pour cette journée du 13 février 2006, je
suis un Témoin de l’Histoire. J’ai été en séance de travail dans la
résidence du Premier Ministre, j’ai tout vu et tout entendu. No further
comments.



Vous
avez tout à fait raison. Le peuple n’a pas respiré le parfum de
l’alternative anti-Aristide à cause tout simplement de la division au
sein de l’Opposition le 7 février 2006.



J’ai
toujours cru que la politique est dynamique, elle n’est pas linéaire.
Elle est plutôt conjoncturelle et si l’on met en place des stratégies
solides, tout peut chambarder en sa faveur. Quand Barack et Hillary
étaient dans les primaires, mes amis m’ont blâmé à cause de mon soutien
à OBAMA. Ils m’ont dit : « Au non ! Qu’est-ce que vous racontez, Barack
ne deviendrait jamais président aux Etats-Unis, symbole du « white male society ».
Aujourd’hui, certains sont la mémoire courte, ils n’ont pas compris que
40 ans après la mort de M.L. King, Jr, et celle des Kennedy, les
générations ont changé et voient le métis différemment. »



L’alternative
à LAVALAS existe. Théoriquement, après 25 ans de tout régime, il y a
toujours le constat de l’usure. Aujourd’hui l’ANC, avec le sage Nelson
Mandela, est toujours imbattable en Afrique du Sud malgré les fissures
ZUMA-M’BEKI. En Haïti, LAVALAS avec ses divisions internes depuis le
retour en 1994 est en train de subir le phénomène de l’implosion, à
savoir un éclatement de l’intérieur mais bizarrement LAVALAS n’est pas
seulement dans le NOM et ses stratèges de la gauche haïtienne qui
maitrisent le terrain depuis plus de 20 ans s’arrangent toujours pour
le réadapter en surprenant les naïfs au moment convenable. Ses
stratèges préparent déjà 2011. Qu’on ne se leurre pas.



Si
l’opposition anti-Aristide ne se rajeunit pas pour laisser passer le
train des dinosaures, LAVALAS métamorphosera, surprendra et les cris de
remords continueront. Avant de finir, l’opposition anti-Aristide a fait
une vaste campagne médiatique contre Gérard Latortue de l’automne 2005
à fin décembre 2005 pour demander son départ. Parallèlement, Préval
s’organisait ingénieusement pour couvrir l’espace géographique dans une
campagne moderne avec de gros billboards, des flots de pubs
médiatiques, de jingles succulents, chanteurs, artistes, de T-shirts,
casquettes, des tas de matériels venus de la Diaspora qui croyait qu’on
allait résoudre le problème de la double nationalité… Si yo te konnen !
Adye Dan ! Il a reçu d’important soutien de l’élite économique qui lui
a fourni des locations de voitures pour parcourir tout le pays, des
soutiens de la Communauté Internationale.



Oui,
il est devenu Président le 7 février 2006 en cassant le pattern des
successions de régimes mentionné plus haut, en faisant le silence face
à la presse , en ayant la sympathie des marchandes, des madan sara, des
chauffeurs de taxis, des paysans, des commerçants, des industriels, de
la classe moyenne, des universitaires, des professionnels, des
fonctionnaires de l’Etat. D’ailleurs, qui peut me dire aujourd’hui le
contenu de l’opposition à Préval? On peut les compter sur les doigts
d’un manchot.



Je vais relire votre texte parce qu’il contient un témoignage vibrant. Ecrivez plus souvent dans les forums car comment faire le monde sans les femmes comme le chante si bien ce jeune artiste de Jérémie JanJan Roosevelt.




Cordialement,

Jean-Junior JOSEPH
Revenir en haut Aller en bas
 
temognage.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Haiti : Des Idées et des Débats sur l'Avenir d'Haiti :: Haiti :: Espace Haïti-
Sauter vers: